​Le « sunugal « au bord du gouffre

0

Il est de notoriété publique que les forces de l’ordre ne savent conjuguer que  le verbe « réprimer « . L’intolérance, la barbarie, la cruauté sont érigées en règle de gouvernance. Tout ce régle par la force, rien que la force, comme si nous étions dans une jungle, la loi du plus fort, règne de belle manière, au Sénégal, pays d’hospitalité jadis.

La violence  à l’ugb entraînant un mort est une suite logique  des autorités Sénégalaises dans leur dynamique d’intimider les citoyens , d’installer la peur, la psychose, pour réussir leurs  différentes forfaitures.  Heureusement que leur force qu’ils brandissent n’est pas absolue.

Aujourd’hui des artistes musiciens, des lutteurs, l’association des griots sont servis, ils bénéficient des largesses du pouvoir, qu’est ce qu’ils ont de spécial? A part qu’ils sont  exploités à des fins politiques. L’étudiant qui ne réclame que sa bourse est tué, ils l’ont ôté la vie, les assassins l’ont tué.

Les véritables assassins sont dans les bureaux climatisés à Dakar, ils sont à l’origine de cette impasse que vit l’université sénégalaise.  Oui pour pour la diligence d’une enquête et sanctionner le coupable, mais avant tout nous réclamons la démission sans condition du recteur de l’ugb(ce qui est fait), qui a transgressé  la loi sur les franchises universitaires, également la démission, de aly Ngouille Ndiaye ministre de l’intérieur, de Augustin Tine ministre des forces armées, de  Amadou ba le grand richard par ailleurs ministre de l’économie et des finances et enfin la démission  ,(la énième demande) du professeur Mary Teuw Niane ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Le dernier mot revient au président de la République.

Qu’il sache que ces  autorités précitées  n’ont plus de légitimité au yeux d’une grande partie de l’opinion publique, si elles ne démissionnent pas , à Macky sall de prendre sa responsabilité s’il en a  (puisque c’est la première dame qui gère les dossiers lourds  ).

Je ne peux pas finir sans pour autant qualifier d’inepties le communiqué du gouvernement et les discours malsains de aly ngouille ndiaye et  de son homologue ,  Augustin tine .

L’avenir vous attend !
Un sénégal juste et équitable !

Sylla Moustapha étudiant à la faculté des sciences juridiques et politiques, Ucad.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.