( 09 Photos) Miss Algérie jugée “trop noire”, enflamme les réseaux sociaux… « Je ne regarde pas les réseaux sociaux. Que Dieu montre le …

1

La nouvelle Miss Algérie enflamme les réseaux sociaux. Parce que, pour d’aucuns, Khadidja Benhamou serait “trop noire”.

Cette polémique, rapporte oumma.com, remet en évidence l’identité africaine de l’Algérie. Bien qu’originaire d’Adrar, sud-ouest d’Alger, Khadidja Benhamou ne peut représenter l’Algérie à cause de sa couleur de peau “trop foncée”, pour certains Algériens…Khadidja Benhamou, la nouvelle Miss Algérie, victime d’attaques racistes La peau sombre de la nouvelle reine de beauté, originaire du sud du pays, lui a valu une déferlante de moqueries racistes. Pour la première fois, une Miss Algérie est originaire du sud du pays. Mais la peau foncée et les longs cheveux noirs bouclés de Khadidja Benhamou, la gagnante de l’écharpe 2019, lui ont valu une déferlante d’attaques racistes et dégradantes sur les réseaux sociaux, dès l’annonce de son élection, vendredi 4 janvier. Khadidja Benhamou est originaire de la ville d’Adrar, à 1.400 km au sud-ouest d’Alger, dans la région saharienne, plus ancrée dans la culture africaine que méditerranéenne, et dont les habitants subissent régulièrement des discriminations. Le racisme anti-noir et anti-subsaharien s’exprime désormais sans tabou en Algérie, alimenté par le peu de représentation de cette africanité dans les médias, comme l’explique l’éditorialiste Nidal Aloui sur TSA Algérie : « Adrar est authentiquement algérienne et profondément africaine. Et pourtant, une de ses filles, Khadidja, ne mériterait pas d’être l’ambassadrice de la beauté du pays. C’est en tout cas ce qui a été décrété par des esprits qui n’ont pas eu la pudeur de retenir leurs miasmes racistes. » […] On voudrait donc réduire l’Algérie à sa capitale, agrandie peut-être de Annaba, Béjaïa, Oran et Tlemcen. Ce faisant, on ignore l’histoire et on oublie la figure de Tin Hinan, la mère du peuple touareg. » […] L’Algérie est diverse. Mais cette diversité n’est pas incarnée dans la représentation politique, dans les médias et dans la production audio-visuelle. » De nombreux internautes ont cependant défendu la miss contre ces attaques : Invitée à la télévision, la nouvelle Miss Algérie a répondu sans détour à ses détracteurs : « Je ne regarde pas les réseaux sociaux. Que Dieu montre le chemin à ceux qui me critiquent et préserve ceux qui m’encouragent. » Khadidja Benhamou en a profité pour évoquer ses projets pour l’année 2019. Elle souhaite s’investir dans plusieurs initiatives caritatives. L’élection de miss Algérie a repris l’an passé après s’être interrompue plus de dix ans, en raison du décès de Cheradi Hamdad, détenteur des droits, et de la guerre civile.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.