10 Photos- Accident sur la route de Thiès : Un mort et six blessés dont trois graves

0

Ce samedi 13 juillet 2019, un accident de la circulation impliquant un 307 et mini 4×4, sur la route de Thiès, à hauteur de Pout sur la forêt communément appelée Allou Kagn, fait un mort et six (6) blessés dont trois (3) dans un état critique.

En effet, selon l’informateur de senego, témoin oculaire de ce drame, le chauffeur de la 307 est mort sur le coup alors que l’autre qui conduisait la voiture mini 4×4 lui, plus chanceux, serait gravement blessé. Les sapeurs pompiers arrivés sur le lieu de l’accident se sont  chargés d’évacuer les victimes à l’hôpital régional de Thiès.

En plus de la seule perte en vie humaine (le chauffeur de la voiture 307), il y a eu plusieurs blessés, six (6) au total dont trois avec des blessures graves. Cet accident vient, en effet, rallonger la longue liste des personnes fauchées par les accidents de circulation ce qui remet en cause l’ensemble des normes et règles liées à la circulation routière.

D’ailleurs, sur les dix dernières années, 106 mille 034 interventions ont été effectuées par la brigade qui recensé 84 mille 842 blessés et 5 024 décès, soit en moyenne depuis 2008 près de 2 décès par jour par accident. La liste est longue.

Quatre cents (400) décès pour l’année 2013, 433 morts pour l’année 2014, plus de 500 morts pour l’année 2016.  Le rapport 2016 de la Gendarmerie nationale note une augmentation des accidents de la circulation avec « 503 personnes tuées et 5 653 blessés à l’occasion d’accidents impliquant 844 véhicules légers, 405 véhicules poids lourds, 516 véhicules de transport en commun, 212 véhicules à deux roues et hippomobiles et 242 piétons ». En plus des victime des années s’en sont suivies.

Les principales causes d’accidents sont du fait de l’imprudence du conducteur (45 %), des piétons (15 %), du non-respect des règles (14 %), d’un défaut de maîtrise (21 %), de défectuosité matérielle (3 %). Le directeur de l’Agence de développement municipal (ADM) avait reconnu en 2017 l’ampleur du désastre : «Chaque année au Sénégal, nous perdons 500 personnes sur nos routes. Le coût économique des accidents de la route est plus de 1 % du PIB, soit plus de 77 milliards de Francs CFA par an ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.