Thierno Alassane Sall, l’homme qu’il faut pour changer le Sénégal ! (Par Mor Aw)

0
29

Thierno Alassane Sall est un illustre homme politique, patriote, intègre, véridique, dont la notoriété n’est plus à démontrer.

Ingénieur de formation, il est diplômé de l’École Nationale d’Ingénieurs de Sfax (Tunisie) en télécommunications et en aviation civile. adepte du culte du travail, il a eu une carrière professionnelle de 22 ans au sein de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne (ASECNA) en Afrique. Il fut nommé, Représentant de l’ASECNA au Sénégal, et ensuite Représentant aux Comores. La pluralité des postes qu’il a occupés au sein de cette agence (Chef de l’Inspection Technique, Chef du Département Sécurité et Qualité pour ne citer que ceux-là) témoigne de ses qualités, de sa polyvalence, de ses compétences ansi que son sens accru des responsabilités.

Alors qu’il était auditeur au sein de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), Thierno Alassane Sall a fait preuve d’un leadership et d’une compétence sans failles, ce qui lui a valu d’être selectioné comme membre de l’illustre Safety Management Panel (SMP) ; un panel international de 19 experts qui avait pour mission la rédaction de l’Annexe 19 sur la Sécurité Aérienne. Enfin, il dirigea aussi l’Agence Nationale de l’Aviation Civile du Sénégal (ANACS).

Il fut le directeur général de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP), d’avril 2012 à octobre 2012. Fraîchement nommé Directeur, il réduit considérablement son salaire qui passe de 14 à 5 millions. Dans sa tête, confie un de ses proches, il est inconcevable que dans un pays pauvre comme le Sénégal un agent de l’Etat puisse percevoir un salaire aussi exhorbitant.
Sur le plan politique, il milita pour l’Alliance Pour la République (APR) et fut membre du comité directeur et en même temps Coordinateur National de la Convergence des Cadres dudit parti.
Thierno Alassane Sall integra le gouvernement en octobre 2012, pour mettre son savoir-faire et son expérience riche et diversifiée au service de la nation. En son titre de Ministre des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement, il oeuvra sans relache à relier les villages aux axes routiers des grandes villes : une stratégie qui a donné la possibilité à des milliers d’agriculteurs et d’éleveurs de commercialiser leurs produits à grande échelle au-delà de leurs frontières. Cette stratégie a aussi permis à des enfants, des hommes et des femmes qui peinaient à accéder aux postes de santé municipaux et régionaux de pouvoir enfin jouir de leurs droits aux soins médicaux.

Ses compétences, ses valeurs et son amour de la patrie, expliquent notamment les résultats exceptionnels qu’il a obtenus en tant que Ministre de l’Energie. A la veille de sa nomination, le Sénégal connaissait des nuits noires, marquées par des délestages électriques longs et fréquents qui freinaient l’activité économique, avec toutes les conséquences que cela implique, aussi bien au niveau de la création d’emploi que de la sécurité sociale. Les Sénégalais témoigneront que le Ministre de l’Energie Thierno Alassane Sall a su apporter des solutions efficaces à ces problemes de délestages qui sont devenus un mauvais souvenir.

Homme intègre aux valeurs et aux convictions inébranlables, Thierno Alassane Sall démissionna de son poste de Ministre de l’Energie après son refus de signer deux contrats concernant l’exploitation des hydrocarbures par le géant français Total ainsi que l’éventuelle coopération de Total avec le groupe national Petrosen.
Cette démission ne fut guère une surprise pour ceux qui le connaissaient . D’ailleurs , ce témoignage de Mr Abdoul Mbaye, ancien Premier Ministre dans son ouvrage “Servir” vient conforter la vision qu’on a de l’Homme:
«Monsieur Thierno Alassane Sall est un technocrate, membre influent du parti présidentiel. J’ai eu le net sentiment qu’il faisait de la politique par conviction. Je me souviens un jour lui avoir dit: quand je te vois, je regrette de ne m’être engagé en politique, car j’ai conscience qu’on peut faire de la politique dans notre pays sans vendre son âme.»

Dans son programme fondamental, le leader de la République des Valeurs, Thierno Alassane Sall a indiqué qu’il y a aujourd’hui plus de 300,000 microentreprises au Sénégal qui sont actifs dans divers métiers comme la menuiserie bois et métallique, le cuir, l’électrique et électromécanique, la maçonnerie, la couture/confection de vêtements etc. A cet effet, il a dégagé une vision prospectrice des filières locales en vue de refondre l’économie sénégalaise.

«Nous pouvons transformer ces microentreprises en des industries légères (les EdIL) qui contribueront fortement à la densification et réindustrialisassion de notre pays et à la création d’emplois plus qualifiés. Nous regrouperons des dizaines de métiers dans des ‘cités des métiers’ sous forme de coopératives notamment pour des gains d’économie d’échelle et les soumettrons à une comptabilité et une fiscalité simplifiées », préconise-t-il.

Cette vision prospective de Thierno Alassane Sall pour rebâtir notre économie témoigne de l’expertise et de la capitalisation en termes d’expériences d’un homme pour qui les Sénégalais nourrissent beaucoup d’espoir pour présider aux destinées de notre pays au soir du scrutin de février prochain. Connu pour son éthique, sa droiture et son patriotisme, Thierno Alassane Sall incarne aujourd’hui la jeune génération de leaders seuls capables de sortir le Sénégal de l’ornière. Il est un bâtisseur de l’Economie d’un Sénégal prospère.

Voilà pourquoi le candidat à la Présidentielle de 2019, Thierno Alassane Sall est l’homme qu’il faut pour changer le Sénégal !

Mor Aw, citoyen sénégalais

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.