A bord d’une moto, Cheikh Ndiaye chipe le portable de Cheikh Sall et écope de 6 mois de prison ferme

0

Le nommé Cheikh Ndiaye, âgé d’une vingtaine d’année, domicilié à Grand Yoff, a comparu hier à l’audience des flagrants délits du Tribunal de grande instance (Tgi) de Dakar. Il répondait des faits de vol d’un téléphone portable à la suite d’une agression à bord d’une moto.

Les faits se sont déroulés à Liberté 6. Deux malfaiteurs avaient dérobé le téléphone portable de Cheikh Ndiaye. Ayant un besoin d’argent pour payer leur gage au jeu de hasard, le prévenu Cheikh Ndiaye et son acolyte Mohamed Datt ont agressé Cheikh Sall et lui ont dérobé son téléphone portable. Le prévenu a nié les faits qui lui sont reprochés en cherchant à faire porter le chapeau à son ami Mohamed Datt qui a pris la fuite après leur forfait. Un véhicule a heurté la moto pour freiner sa vitesse et pour empêcher que les malfaiteurs ne puissent pas prendre la fuite.

Sur ces faits, à la suite des jets de pierres des riverains, Cheikh Ndiaye s’est réfugié au Camp pénal pour échapper à la fougue de la foule. Le malchanceux a été appréhendé et conduit à la police. Selon le ministère public, le prévenu est de mauvaise foi. Soumis à l’interrogation du parquet, le mis en cause avait reconnu les faits qui lui sont reprochés mais à la barre, il a changé sa version pour se tirer d’affaire. Le prévenu est l’auteur des faits, le téléphone a été retrouvé au moment de son arrestation, a soutenu le défenseur de la société qui a requis six mois de prison ferme à l’encontre du prévenu. Le tribunal ne pardonne pas le délit d’agression, il faut aller travailler pour gagner votre vie, a sermonné le juge.

Rendant son délibéré le tribunal a déclaré le prévenu coupable et il a été condamné à deux ans dont six mois de prison ferme.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.