A propos du mandat présidentiel: Et si le pouvoir visait tactiquement l’statuquo !

0
Senegalese presidential candidate Macky Sall speaks at a news conference in Dakar, Senegal, February 29, 2012. Senegalese President Abdoulaye Wade faces a tough presidential election run-off against his nearest rival after a campaign aide said on Tuesday that partial results ruled out a clear first-round victory against his rival Macky Sall. REUTERS/Joe Penney (SENEGAL - Tags: ELECTIONS POLITICS)

Macky pourrait être amené à travailler pour le Non s’il est sûr de passer en 2019.Car la politique procède d’une logique qui n’a pas de logique. Ce n’est pas forcément par ce qu’il tient à ses réformes qu’il répugne pour autant le Non. Loin s’en faut.

L’effet des contraires pourrait bien s’inviter dans cette dynamique de réformes référendaires pour le camp du pouvoir. Ramener le mandat présidentiel de 7 à 5ans est le vœu du président Sall mais basculer pour l’statuquo  ne lui est pas pour autant défavorable. A ce niveau, il urge de relativiser les choses. C’était une promesse électorale que d’enclencher des réformes mais si par extraordinaire la pilule de passe pas, un concours de circonstance pourrait bien concéder au chef de l’Etat un magistère de 14 ans. Ce qui ne serait pas pour le déplaire. Tactiquement donc, l’statuquo pourrait bien être visé par le camp du pouvoir. Au grand dam du peuple sénégalais.

Adja Tabaski pour sunugal24.NET

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.