À Wuhan, en Chine, 4 nouveaux morts et la crainte d’un regain de l’épidémie

0
epa08330555 A woman wearing a protective face mask and hat rides a bicycle together with cars on a road in Wuhan, China, 29 March 2020. Wuhan, the epicenter of the coronavirus outbreak, partly lifted the lockdown allowing people to enter the city after more than two months. Chinese authorities eased the quarantine measures as cases of Covid-19 across China have plummeted, according to Chinese government figures. EPA/ROMAN PILIPEY (MaxPPP TagID: epalivefour716838.jpg) [Photo via MaxPPP]

Après plus de deux mois de confinement général, la quarantaine de la ville de Wuhan devrait être levée mardi 7 avril. Si la situation semble être sous contrôle, les autorités restent prudentes et se méfient d’un regain de l’épidémie alors que le berceau de l’épidémie a recensé 4 nouveaux morts jeudi.

C’est bientôt le bout du tunnel pour plus de 11 millions d’habitants à quelques jours de la levée des restrictions dans la ville de Wuhan, d’où s’est propagé le virus en décembre dernier. Alors que le nombre de contaminations se stabilise, la Chine cherche désormais à relancer son économie, à l’arrêt total lors du premier semestre, mais les autorités essaient également d’enrayer définitivement l’épidémie sur tout le territoire.

Le secrétaire du Parti communiste à Wuhan est allé dans ce sens, soulignant que les risques d’un regain de l’épidémie restaient élevés avant d’enjoindre aux habitants de limiter leurs déplacements à l’extérieur. Depuis une semaine, une partie des transports en commun est de nouveau opérationnel et certaines personnes en bonne santé sont de nouveau autorisées à sortir dans les rues.

Dans le reste du pays, la vie peine également à reprendre son cours normal, et Pékin a demandé aux diplomates étrangers de se tenir éloignés de la Chine, arguant de cas de contaminations au sein des ambassades étrangères. Depuis une semaine, le régime communiste a fermé ses frontières aux étrangers, pour lutter contre les cas importés.

Pourtant, d’après les autorités chinoises, 90% d’entre eux sont le fait de ressortissants chinois cherchant à rejoindre leur mère patrie.

RFI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.