Abdoulaye Diouf Sarr, le choix idéal pour Dakar

0
Abdoulaye Diouf Sarr

Le Maire de Yoff et non moins candidat redoutable à la mairie de Dakar, a lancé sa conquête de la capitale en mode turbo. Une candidature politiquement opportune et légitimement soutenable eu égard à son engagement militant sans failles dans le parti et dans la coalition Benno bokk Yakaar mais également à ses résultats fort bien appréciables dans tous les départements ministériels où il est passé.

Dès son accession à la magistrature suprême, après la formation de son premier gouvernement, le premier décret que le Président de la République prit, fût la nomination de Abdoulaye Diouf Sarr à la tête de la balèze et bancale boîte, le Centre des Œuvres Universitaires de Dakar (COUD). Ceci témoigne à bien des égards, la considération et la confiance que le Chef de l’Etat son Excellence M. Macky SALL a toujours eu à l’endroit de celui qu’il surnommera plus tard l’oiseau rare (l’OR). Pour bien mériter cette confiance placée en lui, Diouf Sarr pour ne pas le nommer, s’engagea rapidement dans un vaste chantier de redynamisation du campus universitaire. Il déploya toute son énergie et ses forces pour une amélioration sensible des conditions de vie et d’étude des étudiants avec l’inclusion de toutes les composantes de l’université d’abord, avant de relooker ensuite, le cadre de vie du campus qui devient plus attrayant et bon à vivre. D’ailleurs, étant étudiant de cette époque et par ailleurs Président de la commission sociale de l’amicale des étudiants de la FASEG, non moins acteur et témoin oculaire des mutations impulsées, l’OR venait de gagner toute mon estime et tout mon respect avec l’ensemble des étudiants de ma génération. Le campus social venait de sortir enfin de son immobilisme trop souvent décrié par les étudiants eux-mêmes, en simplement deux ans de gestion (Avril 2012- Juin 2014). L’énorme travail abattu au COUD en un temps record et le satisfecit décerné par les étudiants propulseront Diouf Sarr à des stations encore plus importantes. Dans la même foulée, les populations de YOFF, conscientes des compétences avérées de leur fils, le plébiscitent comme premier magistrat de leur ville lors des élections locales de 2014.

Et pour le récompenser à la suite de sa brillante élection, Abdoulaye signa pour la première fois son entrée dans le gouvernement en qualité de Ministre du Tourisme et des Transports Aériens en Juillet 2014. Là aussi, Diouf Sarr fera montre de ses qualités et compétences en revigorant ce département qui jadis était laissé pour compte. Ainsi il repositionna et relança avec brio le tourisme à travers une bonne promotion de la «destination Sénégal» et de ses meilleurs sites touristiques dans un contexte de mise en œuvre du Plan Sénégal émergent. À pied d’œuvre et en vrai challenger, l’homme assura la reprise en main de Sénégal Airlines après un bref passage d’un an.

En juin 2015, Diouf Sarr prit les commandes du ministère de la gouvernance locale du développement et de l’aménagement du territoire. Il hérita de la lourde mission de mettre en œuvre la toute nouvelle politique de décentralisation en l’occurrence l’Acte 3 qui tient à cœur son excellence le Président de la République Macky SALL. En dépit des réticences notées çà et là chez les exécutifs locaux et autres acteurs de la gouvernance territoriale, Abdoulaye réussit la mise en œuvre de la nouvelle réforme qui consistait à redéfinir la carte administrative du Sénégal avec des territoires économiquement viables, compétitifs et porteurs de développement durable.

Depuis le 07 Septembre 2017, Abdoulaye Diouf Sarr est à la tête du très stratégique Ministère de la Santé et de l’Action Sociale. Dès son arrivée à la tête de ce département, il ne ménage aucun effort pour donner corps à la nouvelle politique sanitaire du Président inscrite dans l’axe 2 du PSE. C’est ainsi qu’il engage en concomitance la construction de 4 hôpitaux de dernière génération dont les 3 ont été récemment livrés clef en main à la grande satisfaction des populations. L’on ne peut pas évoquer la santé sans autant parler de la pandémie de la covid-19 qui a fini de marquer tous les esprits. Dans la traversée de la crise sanitaire la plus dévastatrice que le monde n’ait connu de ce centenaire, ADS a fini de convaincre les plus sceptiques sur ses capacités managériales. Notre pays a été incontestablement entre de bonnes mains, un homme d’Etat qui maitrise à souhait les exigences de sa haute fonction de ministre de la santé. Ce qui nous a d’ailleurs valu le classement en deuxième position des pays qui ont le mieux géré la Covid-19 dans le monde entier selon le très prestigieux « US -Today » et d’être au podium des nations citées en référence partout à travers la planète pour sa belle et cohérente organisation notamment dans la maîtrise des données épidémiologiques, la qualité des soins et la mobilisation communautaire. Cette distinction dédiée indubitablement au corps médical sénégalais porte aussi l’empreinte des mains expertes d’un chef de file du reste très responsable.

Sur un autre registre, Abdoulaye Diouf Sarr a aussi fait parler de lui en tant que maire de Yoff. Faudrait-il rappeler, au préalable, qu’il fut le seul de l’APR à échapper à la razzia de la déferlante vague de Taxawu Dakar lors des élections locales de 2014. Les Yoffois ne regretteront pas d’avoir porté leurs choix sur lui. En effet, un bilan plus que reluisant peut-être targué et brandi par le maire sortant. Les réalisations font légion mais je ne saurais en citer que quelques-uns : la construction du jardin public Mamadou Diop au rond-point yoff avec un espace doté d’une aire de jeu pour enfant et d’une aire sportive avec un terrain de basket, espace qui fait d’ailleurs la fierté de tout Yoffois ; la construction de la place Ndiew composée d’une tribune pour l’organisation des rituels du tourou Mame Ndiarré et les autres festivités, construction d’un stade municipal multifonctionnel avec une piste d’athlétisme et un terrain de basket-ball ; construction du quai de pêche de Yoff ; réhabilitation du terrain de foot-ball Ndeugagne et terrain basket Nord-foire ; pavage de l’entrée de Yoff, du pinthium Yoff, cité diamalaye, Rue SGBS Al-Mahdi, Apecsy 1 et 2 ; bitumage de Nord-foire, mise en place de la brigade de l’environnement chargée du nettoiement des grandes artères de la commune, recrutement d’une forte main d’œuvre locale pour renforcer l’administration municipale ; organisation d’opération de désencombrement notamment à Ouest-foire, entretien et réparation du réseau d’éclairage public, reconstruction à 100% de l’école Kenjiro et de salles de classe supplémentaires au lycée de Yoff ; subvention et dotation d’équipements sportifs et de trophées aux ASC, à la RS Yoff, aux rameurs et aux écuries de lutte ; et la liste est loin d’etre exhaustive…

A la lumière de tout ce qui précède et au vu des diverses situations factuelles, nous pouvons affirmer sans ambages ni détours que Abdoulaye Diouf Sarr est bien l’homme de la situation pour ne pas dire qu’il est le choix idéal parmi les profils qui se dégagent pour Dakar. Ablaye Dakarako Sokhla mais aussi Ablaye Dakarako Sokhale.

Dakar a beau se chercher par le régime actuel et aujourd’hui il trouve enfin preneur en la personne  d’Abdoulaye Diouf Sarr qui en est devenu, par la force des choses, le patron naturel grâce à ses résultats électoraux plus que satisfaisants mais également, grâce à son leader le Président Macky Sall qui, aura au final, donné du tonus à son homme de confiance. Avec Diouf SARR, les Dakarois ne peuvent autrement espérer qu’un mieux-être à tout point de vue.

PAPA LATYR DIOUF.

Comptable Financier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.