Abus de confiance: L’émigré se fait plumer 22 millions FCfa par son ami

0
Le salaire des enseignants grévistes ponctionné ? La déclaration du ministre de l’Education
Khadim Guèye ne pensait pas du tout que son ami Moussa Mbaye allait lui faire ce coup. C’est en 2020 que les deux amis s’accordent sur des projets que l’émigré devait financer sur fonds propres. Ils pensent d’abord à monter un projet d’aviculture. Ils contactent alors la nommée Khady Medved qui doit leur livrer des matériels de couveuse. Le tout est évalué à cinq millions cinq cents francs Cfa à verser par Moussa Mbaye qui n’a pas respecté le contrat, rapporte « Bes bi ».

Pour s’en sortir, il fait appel à son amie Ndoumbé Fall, une jeune caissière dans une banque de la place. Son rôle dans cette affaire est de se faire passer pour Khady Medved. «Je dois de l’argent à mon ami. Je ne veux pas que cela gâte notre amitié. Quand il m’appelle, je te passe le téléphone, tu lui dis que c’est Khady et que tu lui as accordé», propose le prévenu à sa copine, Ndoumbé, qui, à la barre du Tribunal de Mbour, dira : «Je l’ai fait seulement pour l’aider. Je n’y ai rien gagné. Tout ce que je voulais c’est sauver leur amitié. Je ne l’ai pas fait facilement, c’est pourquoi je tremblais. Je ne suis pas malhonnête. Tout ce qui m’intéressait, c’était de l’aider».

«Medved» n’a touché un seul centime de Moussa Mbaye

Ndoumbé Fall est aussi poursuivie pour les faits d’association de malfaiteurs, complicité d’abus de confiance et d’usurpation d’identité. Mais il n’y a pas que le projet avicole. Khadim Gueye n’avait rien reçu de la vente d’un camion Fiat à 4 millions 250 mille francs Cfa. Rien également de la location d’un immeuble. Au total, c’est une somme de 22 millions 280 mille FCfa que le prévenu Moussa Mbaye, âgé de 35 ans, a bouffé à lui seul, sans même remettre un centime à sa copine Ndoumbé, qui, pour l’aider, a pris des risques d’être dans la peau de l’imaginaire Khady Medved, celle qui est censée fournir les couveuses.

«Le prévenu est un véritable délinquant qui a dilapidé les 22 millions de la partie civile. C’est énorme ! Il n’a pas respecté les directives. Au contraire, il a fait de son associé une vache laitière», a déclaré le procureur qui a requis 2 ans de prison ferme contre le prévenu Moussa Mbaye pour abus de confiance. Quant à Ndoumbé Fall ou Medved, le ministère public a requis une peine de 3 mois avec sursis pour les faits d’usurpation d’identité.

«Mon client avait une relation d’affaires avec la partie civile qui a mal tourné. Il l’a aidé à mettre sur pied un business. Seulement, il a manqué de délicatesse et de chance. En une semaine, nous avons rassemblé une somme de 5 millions pour la partie civile. Pour le reste, nous nous engageons à verser chaque mois un million. Nous sommes dans l’effort. C’est pourquoi nous estimons que la peine requise est sévère», a plaidé Me Kane, l’avocat de la défense. «Ma cliente est une victime qui a été trompée par Moussa Mbaye. Elle a voulu seulement sauver une amitié. La preuve, elle n’a rien reçu (de Moussa Mbaye). Tout ce qu’elle voulait c’était de l’aider et elle en a fait les frais», a dit, pour sa part, l’avocat de Ndoumbé Fall. L’affaire a été mise en délibéré pour être jugée le 13 septembre 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.