Accidents : L’Etat mise sur les brigades routières

0

L’Etat mise sur les brigades routières pour faire reculer le sentiment d’insécurité sur les routes, a indiqué, jeudi, le ministre des Forces armées Me Sidiki Kaba. «Au plan organisationnel, la mise en place des brigades routières, d’un dispositif performant de surveillance des routes et des autoroutes, contribue à faire reculer le sentiment d’insécurité», a dit le ministre lors de la cérémonie officielle de baptême de la 52e promotion de l’Ecole des sous-officiers de la Gendarmerie nationale (ESOGN) de Fatick forte de 990 élèves-gendarmes. Selon nos confrères de l’ «Aps», Me Sidiki Kaba a rappelé que la police et la gendarmerie ont un double rôle à jouer sur la problématique de l’insécurité routière. A l’en croire, ce rôle, c’est d’assurer la prévention des accidents et la répression des infractions routières. En présence du gouverneur de la région de Fatick, Seynabou Guèye, et du Général de Division, Haut commandant de la Gendarmerie nationale, Moussa Fall, le ministre des Forces Armées a réitéré la volonté de l’Etat du Sénégal de lutter contre les accidents de la route à travers une amélioration des capacités d’intervention de la gendarmerie nationale. Cette promotion a pour parrain le gendarme Mamadou Diémé, décédé le 16 décembre 1997 à Bignona, après 23 années de service. Il était de la 15e promotion d’élèves gendarmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.