Affaire Batiplus : El Hadji Kassé recadre Cheikh Yérim «Un journalistes doivent…

0

Le ministre conseiller en Arts et Culture du chef de l’État a réagi à l’affaire Batiplus dans laquelle Cheikh Yérim Seck a été placé sous contrôle judiciaire. Et, c’est pour donner une leçon de journalisme.
«Les journalistes doivent exiger de leurs sources des preuves, car une source n’est jamais neutre. Elle a toujours une attente en retour. Entre la source et le journaliste, il y a toujours ce qu’on appelle un rapport de manipulation, un rapport de triangulation», a déclaré, ce dimanche, El Hadji Kassé à l’émission Grand Jury de la Rfm dont il était l’invité.
Et de marteler : « La vérification de l’information est l’une des règles de base les plus importantes du journalisme. Le journalisme est un métier d’ordre scientifique. On y étaye ses allégations par la preuve ».
L’ancien Directeur général du quotidien national Le Soleil de conclure son argumentaire : «La dignité ou la liberté d’un journaliste n’est pas supérieure à celle d’un citoyen».

El Hadji Kassé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.