Affaire Cheikh Niass : La deuxième autopsie écarte la mort par violence et confirme l’hyperglycémie consécutive à la Covid-19.

0
Cheikh Niass

Une seconde autopsie a été pratiquée sur le corps de Cheikh Niass, comme souhaité par les avocats de la famille, qui avaient saisi le parquet. Et les résultats ont été communiqués à qui de droit.

Selon une source concordante, les conclusions du premier examen pratiqué sur la dépouille de l’émigré, décédé à la suite d’une interpellation policière, ont été quasiment confirmées.

En effet, la deuxième autopsie établit parfaitement l’hyperglycémie consécutive à la Covid-19.

Le rapport du deuxième médecin légiste fait également état de petits soucis de santé, comme un taux de sucre trop élevé d’une personne atteinte du coronavirus.

Si cette même deuxième autopsie parle de mort naturelle, il a été aussi établi que Cheikh Niass n’a pas été violenté par les policiers d’autant qu’aucune blessure corporelle n’a été constatée, selon le compte-rendu verbal du second l’autopsie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.