AFFAIRE DE LA DROGUE SAISIE AU PORT: Le Procureur fait un réquisitoire supplétif et demande de nouvelles confrontations…

0

L’affaire de la saisie de drogue dure au Mole 1 du Port autonome de Dakar est loin de connaître son épilogue. Le Doyen des juges en charge de l’enquête avait bouclé son instruction et renvoyé le dossier au Procureur pour règlement. Cependant, le chef du Parquet, qui lui avait confié le dossier, a estimé qu’il y avait une enquête complémentaire à faire. Il a ainsi fait un réquisitoire supplétif qu’il a remis au magistrat instructeur lui demandant de poursuivre l’enquête.

Ibrahima Thiam alias «Toubey» et Cie, qui sont toujours en détention dans l’affaire de la saisie de 238 kilogrammes de cocaïne au Port de Dakar, vont encore se tirer les cheveux. S’ils pensaient qu’ils iraient bientôt en procès, ou en tout cas qu’ils seraient très vite fixés sur leur sort, ils ont certainement vite déchanté lorsqu’ils ont appris la nouvelle. En effet, le procureur de la République, qui avait reçu le dossier de la part du Doyen des juges qui attendait alors le retour pour faire son ordonnance définitive, a fait un réquisitoire supplétif qu’il a remis au magistrat instructeur. Dans son réquisitoire supplétif, le chef du Parquet a demandé au juge de mener d’autres enquêtes et de procéder à d’autres confrontations. Ce qui risque de prolonger encore le séjour carcéral de «Toubey» et Cie.
Cependant, le juge Samba Sall n’est pas lié par ce réquisitoire du Procureur ; il peut estimer qu’il n’y a aucune nécessité de le faire ; et en ce moment, ce sera à la Chambre d’accusation de les départager, si le Parquet fait appel.
Pour rappel, en juin dernier, la douane sénégalaise a mis la main sur 238 kilogrammes de cocaïne bien camouflée dans des véhicules qui se trouvaient sur le bateau Grande Nigeria, un navire de la Compagnie Grimaldi. Quelques jours plus tard, une autre importante quantité de cette drogue dure a été retrouvée dans ce même bateau qui venait de l’Amérique latine et qui devait juste transiter à Dakar. Près d’une quinzaine de personnes ont été interpellées dont deux Italiens et un couple allemand ainsi que des Sénégalais. Au final, les étrangers ont réussi à obtenir la liberté provisoire et se sont envolés vers leurs pays d’origine. S’agissant des Sénégalais, ils cherchent depuis lors la liberté provisoire, mais sans succès.  Et alors qu’ils pensaient que le dossier était bouclé et qu’ils allaient bientôt être fixés sur leur sort, ils se heurtent à une volonté du Procureur de prolonger leur séjour carcéral, laquelle volonté se traduisant par un réquisitoire supplétif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.