Affaire force spéciale : l’étau se ressert autour des accusés

0
CAP SKIRING: UN JOURNALISTE DEALER ARRÊTÉ

Le juge du deuxième cabinet a suivi le réquisitoire du procureur de la République. Il a placé sous mandat de dépôt hier, mercredi, dix des onze membres de la «Force spéciale». Ces derniers sont accusés d’avoir voulu semer le chaos à Dakar en marge de la manifestation interdite de Yewwi Askan Wi, vendredi 17 juin.

D’après L’Observateur, qui donne l’information dans son édition de ce jeudi, le onzième membre de la bande, François Mancabou, est en soin à l’hôpital. Il est le seul élément de la «Force spéciale» à n’avoir pas été présenté au procureur de la République.

Les mis en cause sont poursuivis pour complot contre l’autorité de l’Etat, acte de nature à occasionner des troubles politiques graves, association de malfaiteurs en vue d’organiser des bandes en leur fournissant des armes, munitions, dans le but de s’attaquer à la force publique, détention et transport de produits et substances incendiaires en vue de compromettre la sécurité publique et détention illégale d’armes à feu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.