Aide à la presse : le Cored réconcilie les patrons de presse et le ministère

0

L’entreprise du Conseil pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie dans les médias (Cored) de faire une médiation entre les patrons de presse regroupés autour du Cdeps (Conseil des Diffuseurs et Editeurs de Presse au Sénégal) et le ministère de Culture et de la Communication a été couronnée de succès.

C’est sauf dernier rebondissement l’épilogue de la polémique concernant la répartition de l’aide à la presse dont le montant est passé cette année de 700 millions à 1 milliard 400 millions de F CFA.

Le Cored qui préside la CAP (Coordination des Associations de Presse), avait organisé, jeudi, une rencontre entre les deux parties, au siège du ministère de la Culture et de la Communication. « En présence du Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal (Synpics), de la Convention des Jeunes Reporters du Sénégal (Cjrs), de l’Association des Professionnels de la Presse en Ligne (Appel) et de l’Union des Radios Associatives et Communautaires (Urac), tous membres de la CAP ; le ministre Abdoulaye Diop, entouré de ses collaborateurs et les responsables du Cdeps, se sont parlés », note un communiqué du médiateur.

La même source annonce que « les patrons de presse voulaient des concertations préalables avant la distribution de l’aide à la presse comme il avait été convenu au sortir de l’audience le 27 mars 2020 avec le Chef de l’Etat Macky Sall que les acteurs des médias, ont remercié au passage pour avoir doublé le montant. Le ministre a rassuré quant à la clé de répartition, montrant combien chaque catégorie de presse a reçu au total, presse écrite, presse en ligne, radios, télévisions et radios communautaires mais également le montant alloué à chaque groupe de presse ».

Ces échanges ont abouti à une meilleure compréhension et les parties ont décidé de taire leurs malentendus.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.