Annoncé mort: Moustapha Niasse donne ses nouvelles et démolit les « adeptes de Lucifer »

0

Le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, n’a pas fait le « mort » quand il a eu des échos de sa propre ce mardi à travers les réseaux sociaux. Il a puisé dans un jargon dont lui seul à le secret pour descendre ses détracteurs et les adeptes des mauvaises langues.

« Ma fille Anta, salam. l’internet a aussi ses revers. Ton papa est plus vivant que les dimbs du Saloum dont les feuilles volent au vent, caressées par cette brise qui couvre le Lac de Koutango. Alhamndoulilahi », dans une note rédigée pour sa fille Anta.

« Il y a des adeptes de Lucifer, vermines mal inspirées, insectes impurs, ténébreux reptiles, héritiers de la honte et du nom des Zoelles », a-t-il tonné, puisant au fond de lui tout ce dégoût envers ses détracteurs.

Toujours dans sa note, il crache: « n’est-il pas vrai que tout astre qui brille là haut, a son ombre, ici-bas? « .
C’est ma réponse à ces oiseaux de mauvais augure. Je me porte à merveille. Par la grâce d’Allah. Yalla bakhna. Allahou Akbar ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.