Assainissement : Les réseaux de l’Onas frappés par la vétusté et l’agression des populations

0

Les réseaux de drainage des eaux usées et pluviales de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas) sont aujourd’hui confrontés à deux problèmes majeurs, à savoir : la vétusté des ouvrages sous le poids de l’âge et leur agression par les populations. Ce qui n’est pas sans conséquence car, chaque jour, pendant l’hivernage notamment, des équipes de l’Onas sont sur le terrain pour déboucher ou mener des travaux, soit sur le réseau des eaux usées ou sur celui des eaux pluviales. C’est le cas à Arafat (Grand-Yoff), au marché Gueule-Tapée des Parcelles assainies et à Yoff Layène. Des sites que le directeur de l’exploitation et du contrôle de l’Onas, Pédre Sy, et le chef du département Exploitation de Dakar de l’Onas, Abédine Diakhaté, ont visités, ce lundi 9 septembre pour constater l’ampleur des dégâts.

Affaissement d’une conduite D500

Pour Arafat, Pédre Sy renseigne qu’il y a un affaissement sur le réseau d’eaux usées. C’est une conduite de diamètre 500, qui est en amiante et qui a été construite depuis «très longtemps», qui s’est affaissée juste au niveau de la fondation d’une maison, il y a plus d’une semaine. Et depuis lors, les eaux usées ont envahi la zone. Alerté, l’Onas a réagi en mettant en œuvre une solution provisoire afin de soulager les populations avant le démarrage des travaux de pose de nouvelles conduites. En effet, il a mis en service deux pompes, un groupe électrogène et une équipe technique qui fonctionnent 24h/24 pour pomper les eaux usées. Selon lui, la consommation journalière de carburant pour cette solution provisoire tourne autour de 100 litres.

Pour régler «définitivement» le problème dans cette partie de Grand-Yoff, le directeur de l’exploitation et du contrôle signale que l’Onas est «obligé» de remplacer au moins 50 mètres de canalisations sans compter les regards, pour dévier le collecteur. Parce que, ajoute-t-il, le réseau est «sérieusement» agressé par les populations. Et à ce jour, il ne reste que le blindage pour démarrer les travaux car les tuyaux et la pelle mécanique sont déjà sur place.

«Une conduite explosée»

Au marché Gueule-Tapée des Parcelles assainies aussi, les techniciens de l’Onas sont également à pied d’œuvre. Ici, c’est l’une des conduites qui drainent toutes les eaux usées des Parcelles assainies (sauf les unités 22 et 23) vers la station d’épuration de Cambérène, qui a explosé le dimanche dernier vers 17 h. Alerté, l’Onas a dépêché ses agents sur les lieux. Mais, ils peinent à faire «correctement» le travail à cause des commerçants qui sont installés un peu partout sur l’emprise de la canalisation. Et pour stopper l’écoulement de ces eaux sales dans le marché et environs, un système de pompage a été mis en place immédiatement avec un groupe électrogène. Mais cela n’a pas pu régler la situation. C’est pourquoi, ce lundi, l’Onas a déployé deux autres pompes en renfort, en attendant le démarrage des travaux de renouvellement du tuyau endommagé. Lesquels sont en attentes à cause de l’occupation des lieux. Et si l’emprise n’est pas libérée, Pédre Sy n’écarte pas l’idée de saisir les autorités administratives pour qu’elles viennent «dégager» ces vendeurs de légumes afin que l’Onas puisse démarrer ses travaux.

Un regard de l’Onas sous les bâties d’une maison

A Yoff Layène, ce sont les eaux de pluie qui posent problème. Sur les lieux, les techniciens de l’Onas ont constaté que la majeure partie de ces eaux se retrouve sur un point bas. Lequel a été aménagé avec des systèmes de batterie de grille pour permettre aux eaux de s’écouler vers la mer. Mais, sur le tracé de la canalisation, Pédre Sy de faire savoir qu’il y a des constructions. Et l’un des derniers regards du réseau est sous un bâtiment. Ce qui fait que les techniciens de l’Onas éprouvent des difficultés pour intervenir en cas de bouchon. La seule alternative qui s’offre à eux, c’est de descendre au niveau de la plage. Une solution qui, selon le spécialiste de l’Onas, n’«est pas toujours facile à gérer car, elle demande beaucoup de moyens».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.