Au Sénégal, 484 480 personnes souffrent de l’insécurité alimentaire selon Séga Kamara, Conseil Spécial du PM en sécurité alimentaire

0

Pour apporter une réponse au problème de l’insécurité alimentaire des populations sénégalaises et leurs moyens de substance, l’unité de coordination du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) avait recruté un consultant chargé de faire le diagnostic du Système d’Alerte Précoce (SAP) et de proposer des indicateurs à intégrer dans le système.
Au terme de ce travail, un rapport est produit. Vu que ce rapport doit faire l’objet de partage et de validation avec tous les acteurs impliqués dans le SAP. Un atelier de partage de l’étude diagnostic de l’intégration de la dimension pastorale dans le système d’alerte précoce est organisé ce mardi, dans un hôtel de la place.
Selon le directeur de l’élevage, cet atelier vise le partage et la validation du rapport de l’étude diagnostic du SAP national par l’ensemble des acteurs impliqués dans le suivi du SAP.
De son côté, M Aly Mouhamed alias Séga Kamara, conseil exécutif du Conseil National de Sécurité Alimentaire (CNSA), conseil spécial du Premier Ministre en Sécurité Alimentaire, il y a un taux d’insécurité alimentaire qui montre qu’il y a des difficultés liées à l’insécurité alimentaire dans certains ménages ruraux.
« Au Sénégal, 484 480 personnes ont des problèmes liés à l’insécurité alimentaire, à la phase 3 de l’analyse du cadre harmonieux, et ces personnes ont besoin d’être assistées », a-t-il précisé avant de faire savoir qu’il est attendu cet atelier la prise en compte de l’ensemble des indicateurs de suivi de la situation pastorale mais aussi et surtout les indicateurs d’alerte en cas de crise pastorale.

Fatou KAMA GUEYE pour Sunugal24.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.