AUXERRE: « DJIB » CISSÉ, FANTASME OU RÉALITÉ ?

0

Il rêve d’atteindre les 100 buts en Ligue 1: retiré de la compétition depuis un an et demi et porteur d’une prothèse à une hanche, l’ancien attaquant international Djibril Cissé veut croire à un retour au plus haut niveau avec l’AJ Auxerre (L2) où il a été formé.

Depuis la mi-octobre, le joueur aux 96 buts en L1 s’entraîne au centre de formation du club dont il fut la vedette entre 1998 et 2004. Mais Auxerre qui joue au Havre, vendredi, est actuellement 19e de la Ligue 2 et plus proche du National que de l’élite.

Et à moins d’être magicien, reprendre sa carrière professionnelle à 35 ans, en espérant être performant à court terme, paraît relever du fantasme. En comparaison, le Lyonnais Nabil Fekir, 23 ans, n’a toujours pas retrouvé son niveau plus d’un an après son opération du genou droit.

« Vu son arrêt de près d’un an et demi, il faudra du temps pour qu’il soit de mieux en mieux et retrouve de la vitesse », prévient le préparateur physique des jeunes de l’AJA, Guillaume Colin. « Mais au niveau cardio, il est même meilleur que lorsqu’il était au club, plus jeune », ajoute-t-il.

L’AJA veut recruter en janvier mais vise surtout deux ou trois joueurs libres, opérationnels rapidement, pour mener une opération sauvetage sur les cinq derniers mois de la saison.

– « On est dans l’échange » –

« Il fait un travail individuel et collectif. Il viendra de temps en temps avec le groupe de L2, pour retrouver des sensations sur du travail spécifique. On est dans l’échange, rien de plus. Dans ce cadre-là, c’est intéressant pour lui, afin de reprendre du physique, du rythme. C’est l’objectif actuel », explique l’entraîneur, Cédric Daury.

Perclus d’arthrose à une hanche, Cissé, qui s’était aussi fracturé les jambes gauche et droite (2004, 2006), a difficilement terminé sa dernière expérience professionnelle, à Bastia (27 matches, 6 buts).

Son retour à Auxerre avait déjà été évoqué en février. « Le garçon a mis fin à sa carrière et sort d’une grosse opération à une hanche. J’imagine mal que l’on puisse rouvrir le dossier », avait alors estimé le président icaunais, Guy Cotret.

« S’il a la volonté de revenir à l’AJA dans un rôle auprès de nous, pourquoi pas ? J’apprécie l’idée que d’illustres anciens veuillent revenir mais comme joueur, c’est improbable », avait soutenu le dirigeant qui cherche aujourd’hui un directeur sportif et un « ambassadeur » pour la Chine, pays de son nouvel actionnaire.

– « S’il est en forme »… –

L’intéressé avait alors répondu sur Twitter « ne plus vouloir entendre parler d’un retour à l’AJA »…

Mais Cotret – critiqué par les supporters qui, eux, rêvent de Cissé – a semblé rouvrir la porte la semaine dernière. « S’il est en forme et qu’il peut apporter quelque chose, je ne vois pas pourquoi m’y opposer (à un retour sur le terrain, ndlr) mais si c’est pour un coup de pub, je dis non », a-t-il dit, en laissant le soin à Daury de trancher la question.

D’autant que, selon Cissé, c’est Guy Roux, écouté des nouveaux propriétaires chinois, qui serait à l’initiative de cette tentative de retour, inédite pour un sportif de haut niveau opéré d’une hanche.

« Cela ne s’est jamais fait. Je me suis renseigné. Mais ce n’est pas ma motivation, juste un clin d’oeil sympa et l’envie de rejouer », a confié le joueur en septembre au quotidien l’Yonne républicaine.

« Le physique n’a jamais été mon fort mais l’instinct du buteur ne se perd pas. Je saurai m’adapter. C’est sûr qu’il y aura moins de chevauchées de 40 mètres comme avant. Mais il y aura toujours de l’action et des buts », assurait, optimiste, l’ancien international (41 sélections, 9 buts).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.