Cahier Carême 2019: message du Saint Père François (suite)

0
Cahier-Carême-2019

La rupture de cette communion avec Dieu a également détérioré les rapports harmonieux avec les autres êtres humains et l’environnement où ils sont appelés à vivre, de sorte que le jardin s’es transformé en un désert (cf. Gn 3,17-18). Il s’agit là du péché qui pousse l’homme à se tenir pour le dieu de la création, à s’e considérer le chef absolu et à en user non pas pour la finalité voulue par le Créateur mais pour son propre intérêt, au détriment des créatures et des autres.

Quand on abandonne la loi de Dieu, la loi de l’amour, c’est la loi du plus fort sur plus faible qui finit par s’imposer. Le péché qui habite dans le cœur de l’homme (cf. Mc 7,20-23) – et se manifeste sous les traits de l’avidité, du désir véhément pour le bien-être excessif, du désintérêt pour le bien d’autrui, et même souvent pour le bien propre – conduit à l’exploitation de la création, des personne et de l’environnement, sous la motion de cette cupidité insatiable qui considère tout désir comme un droit, et qui tôt ou tard, finira par détruire celui qui se laisse dominer par elle.

A suivre…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.