CAN 2022 – Henry Camara : « Il n’est pas question de l’annuler ou de la reporter »

0

Henri Camara, l’un des attaquants des Lions du Sénégal dans les années 2000, invite les stars africaines de la Premier League à défendre la tenue de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) à la date prévue, à partir du 9 janvier prochain.

‘’Je crois qu’il est temps que les Sadio Mané, Mohamed Salah et Riyad Mahrez se fassent entendre pour taire cette polémique et appeler à la raison les clubs anglais et l’Association des clubs européens’’, a déclaré Camara dans une interview donnée à la chaîne privée iTV.

‘’La CAN, c’est une compétition importante pour le football africain. Il n’est pas question de l’annuler ou de la reporter’’, a argué l’ancien international de football.

Henri Camara, qui a servi plusieurs clubs en France, en Angleterre et en Grèce, réagit ainsi à un courrier envoyé aux médias par l’ECA, l’Association européenne des clubs.

L’ancien attaquant des Lions du Sénégal a joué cinq phases finales de la CAN et a été vice-champion de l’édition 2002 de la compétition africaine.

L’ECA a menacé de ne pas mettre les joueurs des clubs membres à la disposition des sélections africaines qui prendront part à la CAN, du 9 janvier au 6 février 2022.

Cette instance du football européen a fait valoir, en guise de justification de cette menace, que la Confédération africaine de football (CAF) ‘’n’a pas encore rendu public un protocole médical et opérationnel’’ contre le Covid-19, pour la compétition continentale.

En visite au Cameroun, le pays hôte de la 33e CAN, le président de la CAF, Patrice Motsepe, a tenu à confirmer la tenue de la compétition à la date prévue et a écarté toute possibilité de report de l’événement.

Il a donné cette assurance lors d’un séjour de deux jours dans ce pays dont il a rencontré le chef de l’Etat, Paul Biya.

‘’Au cours de cette rencontre fructueuse’’, écrit la Confédération africaine de football dans un communiqué, M. Motsepe ‘’a souligné l’importance de la collaboration entre le gouvernement du Cameroun et la CAF, dans la mise en œuvre des meilleures pratiques contre le Covid-19’’.

‘’L’évocation de ces mesures a revêtu une importance particulière, au regard de l’actualité relative au variant Omicron [du coronavirus]. Depuis quelques jours, un accord a été conclu entre le gouvernement du Cameroun, la FECAFOOT (la Fédération camerounaise de football) et la CAF’’, fait valoir l’instance chargée du football africain.

Elle précise, en guise d’assurance, que ‘’les supporters ne pourront entrer dans les stades pour assister aux 52 matchs de la Coupe d’Afrique des nations (…) que s’ils sont complètement vaccinés’’.

Ils ne seront autorisés à entrer dans les stades de la CAN que s’ils ‘’sont en mesure de présenter un résultat de test PCR négatif datant de moins de soixante-douze heures ou un résultat de test d’antigène négatif datant de moins de vingt-quatre heures’’, affirme la CAF.

‘’Les autorités sanitaires compétentes prendront toutes les mesures nécessaires pour faciliter la vaccination et la réalisation des tests de dépistage sur tous les sites de compétition au Cameroun’’, ajoute son communiqué.

La CAF déclare avoir fait appel à un organisme mondialement respecté et indépendant, Unilabs, pour tester les joueurs et les membres des délégations nationales attendus à la compétition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.