$cand*le : Abdou Diouf harcèle la femme mariée Bintou avec des messages obscènes et appels en plein moi de Ramadan…

0

VIOLENCES ET VOIE DE FAITS: Abdou harcèle la femme mariée Bintou et écope 6 mois ferme

Le tribunal départemental de Dakar a suivi le procureur en condamnant le prévenu Abdou à 6 mois de prison ferme pour le délit de violences et voie de faits. Il passait son temps à harceler nuitamment la dame mariée Bintou avec des messages obscènes et appels au mois de septembre.

Il n’y a pas plus véreux et plus lâche que le prévenu Abdou Diouf. Ce gus passe son temps à jeter son dévolu sur les femmes mariées. 35 ans, célibataire sans enfant, il n’a pas le courage pour draguer une fille et lui déclarer sa flamme. C’est derrière des appels et des sms qu’il préféré se cacher pour s’acharner sur une dame en l’intimidant. A la veille de la Tabaski 2017, Abdou a envoyé un message indécent à Bintou Samaké. Surprise, la bonne dame l’a appelé au téléphone pour lui demander s’il ne s’était pas trompé de destinataire.
Le mis en cause dit avoir effectivement envoyé le texto par mégarde vers son numéro et lui présente ses excuses.

Comment Abdou Diouf voulait s’y prendre

Mais piqué par on ne sait quelle mouche, Diouf sollicite de la plaignante qu’elle soit sa mère. Ce que cette dernière a refusé catégoriquement. D’autant qu’elle ne le connaît pas et qu’elle est dans les liens du mariage. N’empêche, Diouf a continué à balancer des messages obscènes à la dame. Il s’est même permis un jour d’appeler Bintou à 1h du matin, alors que cette dernière était avec son époux.
Malgré sa peur, elle ne s’en était pas ouverte à ce dernier de crainte que son ménage vole en éclats. Finalement, elle s’est résolue à le faire, la dernière fois que son tourmenteur est entré en communication avec elle.
Bintou a mis son portable en mode haut-parleur pour permettre à son mari d’écouter la discussion. Au bout du fil, Diouf se permettait de lui dire que son mari ne peut pas la satisfaire sexuellement, vu que qu’il est vieux et que Bintou était trop jeune pour lui. Audacieux à souhait, il a poussé le bouchon jusqu’à lui donner un rendez-vous dans une auberge de la place.

Abdou Diouf passe à table à l’enquête et retourne sa veste au tribunal

Le mari et sa femme courent porter plainte. Interpellé, Abdou Diouf a tout avoué. Inculpé pour violences et voie de faits, il a comparu hier devant le tribunal départemental de Dakar où il a complètement varié dans ses déclarations tout en enfonçant sa victime. «Je lui ai envoyé ces messages sans le faire exprès avant la Tabaski. J’avoue que je les ai écrits. Et je me suis excusé pour cela. Mais c’est elle qui m’a appelé, me confirmant qu’elle cherchait mon genre. Ensuite, elle m’a donné un rendez-vous. Un autre jour, elle m’a invité chez elle, disant qu’elle voudrait me voir. Ils m’ont ligoté et battu avant de me conduire à la police quand je suis parti lui répondre», a-t-il martelé sans gène.

Binta Samaké enfonce le prévenu

Très belle dame au teint très clair, vêtue tout de blanc, Binta Samaké n’a pas ménagé son tourmenteur à la barre. Elle est revenue en détail sur la manière dont les faits se sont déroulés. Avant de demander le franc symbolique à titre de dommages et intérêts.
D’ailleurs, la salle a vibré à la lecture de l’un des messages par Me Mamadou Ciss, avocat de la partie civile.
Convaincu de la culpabilité du prévenu, le procureur a sollicité 6 mois de prison ferme pour la gravité des faits qui ont provoqué des violences morales et physiques. «Je suis d’accord avec le parquet sur la gravité des faits. Et je demande de faire preuve de compréhension à l’endroit de mon client», a explicité Me Baba Diop de la défense. Au terme des plaidoiries, Abdou Diouf a été condamné à 6 mois d’emprisonnement ferme.

Fatou D. DIONE (Stagiaire)

jotay.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.