« C’EST TRES MAUVAIS POUR L’ETAT DU SENEGAL D’ACCUSER ASSANE DIOUF DE TERRORISTE » DIXIT SIDY DJIMBY NDAO

0

Nos capteurs ont dû accrocher Sidy Djimby Ndao, journaliste au quotidien les Echos et correspondant du site ivoirien Kaoci au  Sénégal ,le journaliste activiste  s’indigne aux multiples arrestations sous le régime de Macky Sall .

 

« Le Sénégal est un exemple en terme de lutte  pour la démocratie alors moi j’en suis sidéré de voir un Président d la République du Sénégal venir persécuter le peuple de cette façon  » relate Sidy .Il demande à  l’Etat d’être fort face à ces gens qui veulent seulement les  déstabiliser ; » ils le font pour s’indigner que se soit le cas d’Amy Collé, Oulèye Mané,ou l’affaire de Kémi Séba » mais cela ne lui empêche pas à aucun cas de s’indigner avec eux face à une telle situation.

Le cas de Kémi Séba n’est pas purement un dossier de l’Etat c’est une affaire privée d’autant plus que les billets de banques appartiennent à la banque centrale; il faut que les arrestations s’arrête. Dans d’autres pays on vois des drapeaux brulés mais on en a pas vu au Sénégal par respect à notre pays les arrestations ne peuvent pas régler les problèmes. Je ne suis pas un savant mais j’avais déjà dit à des amis qu’après l’arrestation d’Oulèye Mané d’autres cas de caricatures seront dévoilé face au Président de la République et c’est le cas de Assane Diouf qui continue de faire des vidéos pour insulter le Président de la République  mais c’est aussi des situations que l’on ne devrait pas résoudre seulement par l’emprisonnement. C’est très mauvais pour l’Etat du Sénégal d’accuser Assane Diouf de terroriste,  c’est mauvais pour l’image du Sénégal car Assane Diouf est après tout un sénégalais comme nous tous. L’Etat du Sénégal ne recevra jamais un appel de son homologue l’Etat américain lui disant que tel citoyen américain est un terroriste un Etat doit savoir protéger ces citoyens et même l’Amérique est un exemple alors pourquoi c’est seulement le Sénégal qui a décidé de ne pas rejoindre ce bloc. La liberté d’expression est menacée depuis très longtemps dans ce pays même au milieu de la presse et c’est un problème qui ne concerne pas seulement les journalistes mais aussi les patrons de presse

MAME COUMBA DIANKHA pour Sunugal24.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.