Coronavirus : La meilleure piste pour briser la chaine de transmission

0

Dans une société sénégalaise solidaire où l’on vit dans la promiscuité, le contact direct et l’exigüité, il ne serait pas exclu de démêler cet écheveau afin de pouvoir contrôler autrement le Coronavirus qui pose beaucoup plus de problème en termes de transmission de la maladie. A défaut de parvenir à stopper la chaine de transmission du Covid-19 dans une société qui partage tout sans arrière-pensée, il importe aujourd’hui de rejoindre le Professeur Ndèye Coumba Touré Kane qui préconise un dépistage de masse pour endiguer le virus.

Il est admis chez nous autres Sénégalais que la promiscuité physique est réputée être un facteur de risque pour la diffusion et la transmission de maladie comme c’est le cas avec la survenance du Coronavirus. Le mode de vie des Sénégalais en société penche plus pour l’exiguïté que la distanciation. Imaginez à l’heure du déjeuner, c’est toute une famille composée de plusieurs personnes qui s’agglutinent autour d’un grand bol de riz au poisson. Ce besoin irrépressible de vivre ensemble et de faire beaucoup de choses ensemble relève chez nous autres sénégalais de notre culture ; d’un legs ancestral que nous perpétuons à la postérité. Mais dans la marche de l’histoire, on assiste toujours à des facteurs déstabilisants qui nous imposent les limites de notre approche de la vie communautaire. La propagation du Coronavirus est venue briser cette chaine communautaire dans un contexte où le cyber culture nous imprime une nouvelle manière de vivre. Si le coronavirus se propage à un rythme soutenable dans notre pays comparativement à l’hexagone où il y a eu plusieurs hécatombes, il importe de prendre très au sérieux cette proposition du Professeur Coumba Touré Kane qui estime que le Sénégal pourrait éventuellement passer à un dépistage de masse pour lutter plus efficacement contre la propagation du coronavirus. Une proposition qu’elle a faite sur le plateau de l’émission Jury du dimanche de ce 29 mars, sur la chaîne Itv. « Il faut tester tout le monde. On doit tous nous soumettre au test. Ceux qui n’ont rien, on peut les soumettre au test de sérologie rapide », insistera le Pr Kane avant de poursuivre : « Ce test permet de voir si la personne a été en contact avec le virus… » Une manière de mesurer et de contrôler la propagation du Covid-19 au sein de la population expliquera t-elle. Un dépistage de masse qui devrait se faire au plus vite, car d’après son avis d’expert, « on est arrivé à un stade où il faut considérer tout le monde comme suspect, un potentiel porteur du virus », avertira le docteur Coumba Kane, directrice scientifique, responsable de la plateforme de biologie moléculaire à l’Institut de Recherche en Santé, de Surveillance Épidémiologique et de Formation (IRESSEF).Si cette proposition du Professeur est mise n branle, il y aurait moins de stigmatisation et le Coronavirus sera vite circonscrit et traité par les services habilités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.