Coronavirus : l’Ouganda et le Botswana passent au confinement

0

Alors que les cas de contamination explosent en Afrique de l’est, l’Ouganda et le Botswana optent pour le confinement.

L’Ouganda entame une période de confinement de deux semaines pour endiguer la propagation du coronavirus.

Le président ougandais Yoweri Museveni a annoncé une série de mesures strictes qui devraient durer un peu plus de deux semaines afin d’arrêter la propagation du coronavirus.

Dans un discours national télévisé lundi soir, il a annoncé l’interdiction de l’utilisation des véhicules privés, ce qui signifie que toute personne ayant besoin de soins médicaux d’urgence devra demander à un haut responsable du district l’autorisation de quitter son domicile.

Le président du Botswana, Mokgweetsi Masisi, a pour sa part déclaré l’état d’urgence pour 28 jours afin de freiner la propagation du coronavirus.Il a déclaré qu’il y aura un « verrouillage extrême » à partir de jeudi, lorsque seuls ceux qui fournissent des services essentiels seront autorisés à quitter leur domicile.Chaque prestataire de services essentiels se verra délivrer un permis de voyage spécial Covid-19″ par le gouvernement, a-t-il déclaré.

Des mesures extrêmes en Ouganda

En Ouganda, les commerçants qui vendent des denrées alimentaires devront également vivre à proximité de leurs étals pendant cette période et ne pourront pas rentrer chez eux.

L’Ouganda compte 33 cas confirmés de coronavirus, mais les responsables affirment que les chiffres vont augmenter.

Les patients, comme les femmes enceintes en travail, devront d’abord appeler un fonctionnaire avant de sortir pour chercher de l’aide médicale, à moins qu’ils ne puissent accéder à un véhicule du gouvernement, qui est souvent difficile à trouver.

Il y a un réel sentiment de confusion après le discours du président, bien que les fonctionnaires promettent de clarifier les nouvelles directives.

Des règles strictes sur les rassemblements publics sont déjà appliquées. Les écoles ont été fermées et les transports publics interdits.

Le président Museveni a promis des dons de nourriture pour les personnes qui ont perdu leurs revenus en raison des nouvelles restrictions.

Mais il a ordonné à la police d’arrêter les politiciens qui offrent des dons de nourriture aux communautés et de les accuser de tentative de meurtre.

Ces derniers jours, ses opposants Bobi Wine et Kizza Besigye ont offert leur aide aux Ougandais vulnérables.

Le président a déclaré que leurs actions pouvaient provoquer des rassemblements de foule et la propagation du virus.

Mokgweetsi Masisi

Subvention salariale au Botswana

Le Botswana est devenu lundi le dernier pays africain à confirmer des cas de coronavirus après que trois personnes aient été testées positives.Le président a également convoqué le parlement pour qu’il se réunisse à nouveau dans les sept jours et adopte des règlements d’urgence.Le président Masisi a déclaré que les gens ne devaient pas acheter des biens essentiels en panique, car l’approvisionnement se poursuivra pendant le confinement.Il a ajouté que des directives supplémentaires sur la façon dont les gens obtiendront les biens et services essentiels seront publiées et qu’un fonds de secours a été mis en place pour amortir les conséquences pour les personnes touchées.Le gouvernement du Botswana accordera une subvention salariale pour aider les entreprises à conserver leurs employés pendant la pandémie de coronavirus.Le président Masisi a déclaré que son gouvernement continuera à constituer des réserves de céréales et de carburant et à fournir de l’eau et du matériel médical pendant la situation d’urgence.

Avec BBC Afrique 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.