Coronavirus : Un Camerounais contaminé en Chine

0

Alors que le coronavirus continue de faire des victimes en Chine, un citoyen camerounais a été contaminé. Si d’autres pays ont organisé le rapatriement de leurs ressortissants, dans la ville de Wuhan, plus de 300 Camerounais restent pris au piège, en appellant à l’assistance de Yaoundé. Des cris de détresse restés jusqu’ici sans réponse. 

 Le décompte macabre des victimes du coronavirus se poursuit. Parmi elles, un ressortissant camerounais qui a été contaminé en Chine depuis quelques jours. Pavel Daryl Kem Senou, un jeune étudiant de 21 ans inscrit à l’Université de Yangtsé en Chine, est interné dans un l’hôpital de Jengzhou à la suite d’une infection au coronavirus. Il devient ainsi la première victime camerounaise de cette maladie qui affecte pour l’instant plus de 20.000 personnes et a fait plus de 400 morts en Chine, selon le bilan officiel. Contacté par Sputnik, le jeune homme, résidant en Chine depuis deux ans, nous confie que sa «situation est stable».

«Je me sens de mieux en mieux, même si j’ai encore un problème au niveau des poumons. Les médecins s’occupent bien de moi», nous a-t-il précisé.

 
 Des Camerounais en détresse

En réaction à cette épidémie, plusieurs pays ont annoncé des mesures de précaution sanitaires supplémentaires ainsi que des plans d’évacuation de leurs ressortissants. Mais côté camerounais, les étudiants et travailleurs vivant en Chine se disent délaissés. Ils ont lancé un cri d’alerte en direction des autorités de Yaoundé pour signaler leur inquiétude. Dans une lettre adressée à Paul Biya datant du 29 janvier dernier, et qui n’a pas été authentifiée par Sputnik, les ressortissants camerounais installés à Wuhan sollicitent une assistance urgente après avoir fait face, disent-ils, à «l’abandon de l’ambassade du Cameroun en Chine».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.