Couvre feu à Thiaroye : Des policiers agressés des jeunes

0
Etat d'urgence : Dakar et Thiès restent sous couvre-feu pour 8 jours

Dans la nuit du vendredi au samedi 2 mai, des éléments de la police de Thiaroye, seraient victimes d’agression par des jeunes de Nietty Mbar, qui ont décidé de braver le couvre-feu.

Selon le Soleil Online qui donne l’information, tout a commencé vers 22h lorsque la patronne de service du commissariat de Thiaroye, Khadidiatou Sall, a été alertée des agissements des récalcitrants qui jouaient au Football (petits camps) devant la maison d’un imam. Informés, les policiers ont fait une descente sur les lieux pour sensibiliser les contrevenants. Les jeunes garçons ont pris la poudre d’escampette lors qu’ils ont aperçu les véhicules de la police et s’en est suivie une course-poursuite.

Arrivée au domicile des jeunes, les agents des forces de l’ordre ont demandé à parler au chef de famille. Au lieu de les laisser le voir, les jeunes se seraient rués sur les policiers. L’un des fils de l’imam aurait balancé un banc sur la tête de l’un des policiers, qui est tombé et s’est retrouvé avec une blessure à la tête. Lorsqu’un deuxième policier a accouru pour secourir son collègue, il a également été blessé. A la vue du sang, les autres policiers, qui étaient dans la voiture, sont intervenus. Pour sauver leurs vies, ils ont usé de grenades lacrymogènes.

« C’est impardonnable surtout de la part d’un imam qui devait donner le bon exemple. L’imam est venu au commissariat la nuit pour demander la clémence de la Justice, mais c’est impardonnable. La famille balance des vidéos sur le net, mais comment une personne tabassée peut avoir le temps de filmer ? Les éléments n’étaient même pas armés. Dès qu’ils ont franchi la porte de la maison, ils se sont rués sur eux. On ne va pas laisser passer cela. Toute personne impliquée sera interpellée », a souligné une source sur les lieux.

Les agents de police ont consulté un médecin qui leur a délivré des certificats médicaux. A en croire la version de la famille de l’imam, les policiers les ont attaqués avec des gourdins et ils ont riposté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.