COVID-19 au Sénégal : 423 guérisons en trois jours

0

Ce lundi 8 juin, lors de son point journalier sur la situation du coronavirus, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a annoncé la guérison de 111 patients. Dimanche, ils étaient 76 et 236 la veille. En clair, 423 malades ont été déclarés guéris en l’espace de trois jours même si des décès sont à déplorer pendant la même période.
Coordonnateur de la prise en charge des malades, le chef du service des malades infectieuses et tropicales de Fann, Professeur Moussa Seydi, était revenu, étude à l’appui, sur l’efficacité du traitement appliqué au Sénégal: « Au-delà de la polémique constatée ailleurs sur le traitement à base d’hydroxichloroquine et d’azithromycine, nous pouvons dire d’après une étude nationale réalisée sur 559 patients- et non 162 comme la fois passée- répartis entre les centres de traitement de Fann, Dalal Jam et Diamniadio, que son efficacité est réelle. Ces données sont issues des sites de Fann, de Dalal Jam et de Diamniadio. Parmi ces 559 patients, 498 étaient âgés de plus de douze ans. L’âge médian étant de 33 ans mais tous les âges étaient représentés, des nourrissons aux sujets de 85 ans. Il y avait autant d’hommes que de femmes. Un patient sur cinq (1/5) avait une comorbidité. 65% de nos patients hospitalisés dans ces sites étaient symptomatiques. Ce traitement à base d’hydroxychloroquine et d’azithromycine que nous avons administré, a montré que l’efficacité était réelle. Parce que la durée médiane d’hospitalisation des patients, qui avaient pris ce traitement, était de 10,5 jours contre 13 jours chez les patients qui n’avaient pas pris ce traitement. Tous les patients qui avaient pris ce traitement au stade précoce, c’est-à-dire avant l’apparition de complications, sont guéris et aucun n’est décédé. Concernant la tolérance, jusqu’ici nous n’avons noté que 12 effets secondaires soit dans environ 2% des cas. Les effets secondaires cardio-vasculaires se voyaient dans 0,8% des cas. Et tous les effets secondaires étaient bénins et réversibles à l’arrêt du traitement, sans nécessité d’un traitement supplémentaire. C’est dire donc que le traitement à base d’azithromycine-hydroxychloroquine est efficace pour réduire la charge virale. Parce que les patients ne sortent qu’après deux charges virales négatives. Ce traitement est efficace dans la prévention des complications qui peuvent aboutir au décès s’il est pris précocement. C’est important de mentionner que compte tenu de cette polémique, nous ne nous baserons que sur nos résultats pour prendre des décisions ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.