Covid 19 : La seconde vague frappe l’Assemblée nationale et sème la panique !

0
L’Assemblée nationale a été frappée de plein fouet par la deuxième vague de covid-19. Hier, la parlementaire Marie Louise Diouf a succombé de la maladie alors que son collègue Mamadou Lamine Diallo a été testé positif au coronavirus. Conséquence, le Parlement passe en mode confinement pour le reste du marathon budgétaire avec une vingtaine de députés pour examiner les projets de budget.
Le marathon budgétaire qui devrait prendre fin samedi prochain a été freiné hier par la covid-19 qui a fait une entrée foudroyante dans l’hémicycle. Marie Louise Diouf, apériste de Grand Yoff, a succombé de la maladie. Jusqu’à la semaine dernière, elle était des plus assidues aussi bien en commission qu’en plénière. Connue pour sa générosité, maman Loulou a été foudroyée par la maladie du coronavirus hier, plongeant l’Assemblée dans une peur bleue d’autant qu’elle avait des relations privilégiées avec presque tous les parlementaires. D’après nos sources, des tests sont prévus avec tous ses contacts.
En effet, alors que le budget du ministère de l’Urbanisme, qui est arrêté cette année à plus de 85 milliards, devait être soumis à l’appréciation de la représentation nationale, le vice-président Abdou Mbow a annoncé le décès de sa collègue Marie Louise Diouf. Les causes du décès seront connues après. La Covid-19 est passée par là. Manifestement, un malheur n’arrivant jamais seul, le député Mamadou Lamine Diallo déclare sur sa page Facebook qu’il est lui aussi testé positif à la Covid-19. Devant la psychose qui prévaut et surtout les risques de propagation de la covid-19, la conférence des leaders a décidé de changer de fusil d’épaule. Seuls les présidents de commission, les présidents de groupe, celui des non-inscrits et quelques parlementaires, soit une vingtaine de députés, sont désormais conviés en plénière pour examiner les budgets. Joint au téléphone, le président de la commission Finances Seydou Diouf a indiqué que le vote va continuer mais à huis clos et avec un nombre réduit de députés. Force est de dire aussi que des ministres comme Antoine Félix Diome, Me Aissata Tall Sall, étaient très attendus. Malheureusement, la Covid-19 reprend le pouvoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.