Covid19 – Amadou Ba au chevet des « sans papiers »

0

Le ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur Amadou Ba n’est pas insensible à la situation dramatique que vivent nos confrères « sans papiers » touchés de plein fouet par le Covid-19. Ainsi, ce jeudi matin, le Maese était au niveau du ministère de santé et de l’action sociale pour faire le point sur la situation du plan de Contingence du Covid-19 en faveur de la diaspora dans les pays impactés par le Coronavirus. Le Sénégalais étant un infatigable voyageur, le ministère se relaie au niveau des représentations diplomatiques pour suivre de visu la gestion de la crise qui a affecté pas mal de nos compatriotes qui se retrouvent souvent à l’étranger dans des situations d’irrégularités. Ainsi, beaucoup d’entre eux ne peuvent pas bénéficier des mesures de soutien financier fournies aux résidents de ces pays. Sur ce, Amadou Ba prend comme viatique la récente déclaration du chef de l’état en marge de la préparation pour la célébration de la soixantième année de l’accession de notre pays à la souveraineté Internationale. « Le Sénégal ne vous abandonnera », avait lancé Macky Sall lors de son adresse à la nation du 03 avril dernier. Par conséquent, le Programme de Résilience Economique et Sociale (PRES) réserve une part belle à la diaspora qui sera octroyée d’un fonds de 12,5 milliards. Mais, selon Amadou Ba, la priorité demeure surtout les Sénégalais qui vivent en situation difficile et qui sont sans-papiers et ne pouvant bénéficier d’allocations de leur pays d’accueil. « Dès lors, l’atteinte des objectifs ainsi déclinés, nécessite une cartographie de la cible, une définition des critères d’attribution et la mise en place d’un mécanisme de mise en œuvre. Par cibles prioritaires, nous avons retenu : – les sénégalais de l’Extérieur en situation de précarité du fait de la crise sanitaire (sénégalais en situation de vulnérabilité, en cours de régularisation de séjour, sénégalais évoluant dans le secteur informel, et nos vaillants retraités des foyers qui sont aujourd’hui très exposés) ; – les étudiants non allocataires ; – les sénégalais bloqués dans les pays autres que leurs pays de résidence et dans les zones de transit – les compatriotes non bénéficiaires de l’aide de crise ou de l’assistance sociale du pays d’accueil ; – les familles des malades et/ou victimes du COVID 19 », a martelé le Maese Amadou Ba qui accorde une place capitale à cette quinzième région du Sénégal dont il a la charge.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.