Débat sur le troisième mandat: une diversion au goût de cendres

0

C’est encore Mbaye Ndiaye qui va au charbon pour jeter un pavé dans la marre. Il faut dire qu’il a juste enfoncé le clou car Mouhamad Boune Abdalah Dionne avait annoncé la couleur à Guédiawaye. De façon intelligente, il relance le débat et apporte de l’eau au moulin des chroniqueurs en quête de sujet.

C’est un débat qui ne mérite pas d’être posé. Le principal concerné, le chef de l’Etat Macky Sall l’a dit et redit même, si on aimerai l’entendre à nouveau pour clore définitivement cette question.  Etant donné qu’il n’a pas aussi dit ouvertement qu’il ambitionne se présenter à la présidentielle de 2024. On s’en tient à ses propos. Sans quoi, les ballons de sonde lancés par ses ouailles, les supputations et hypothèses vont nous dévier de l’essentiel.

Le parti au pouvoir est fort en matière de diversion. Ils manipulent l’actualité, imposent des pistes de réflexion aux médias et alimentent le débat par des déclarations discordantes. Au moment où le livre de Pape Alé Niang: Scandale au cœur de la République, le dossier du Coud continue de tenir en haleine les observateurs, le contre feu d’une guerre de positionnement est lancé. Des responsables de la mouvance présidentielle sont accusés de vouloir comploter sur le dos du président de la République, car ils ont des ambitions présidentielles inavouées.

Trop petit pour divertir les populations de la lutte de Nioo Lank à savoir la libération de Guy Marius Sagna et la baisse du prix de l’électricité. Ils allument un autre feu beaucoup plus vif de par sa portée et son intérêt. A nouveau, le mandat est exposé et comme des souris qui aperçoivent un morceau de gruyère, sans retenu, on sen donne à cœur joie à un débat inutile, que tout homme averti se ferait l’économie d’aborder.

Apparemment le dernier feu allumé a bien marché! sur les plateaux de télé, à la radio, sur la toile… on ne parle que du troisième mandat. Par bonheur, ses flammes n’ont pas été puissantes pour barrer la route ou torpiller la mobilisation de Noo Lank d’hier.

Avec la force des réseaux sociaux et la course vers l’information, les rumeurs sont alimentées et si l’homme de média ne fait pas attention, il risque d’être une marionnette à son corps défendant. Il appuie, développe et relance une question qui ne devait même pas exister!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.