Décès de Samba Sarr: Le parquet ouvre une information judiciaire

0
Mort de Samba Sarr : Ce que révèle l’autopsie

Les choses commencent à prendre forme. Le dossier Samba Sarr va connaître une avancée, le Procureur de la République ayant décidé d’ouvrir une information judiciaire. Ce, pour clarifier les circonstances du décès du président du District de football de Pikine, décédé des suites d’un malaise, après avoir été malmené devant les locaux du Centre culturel de Pikine où Augustin Senghor était en campagne pour sa réélection à la tête de la Fédération sénégalaise de football (FSF).

D’après « Rewmi », le procureur de la République a décidé d’ouvrir une information judiciaire sur la mort de Samba Sarr, Président de l’Asc Thiossane. Une décision saluée par ses proches, qui comptent toutefois poursuivre la lutte pour obtenir justice. A en croire Daouda Guèye, le président du Collectif justice pour Samba Sarr, les Pikinois ne cessent de réclamer justice. « Il faut qu’une enquête soit diligentée afin que les
responsabilités soient situées. Il faut des sanctions, car il a connu une fin tragique. On a tant attendu avec cette affaire », dit-il.

Ces Pikinois avaient pourtant organisé une marche réprimée par les forces de l’ordre en septembre. « Nous sommes prêts à payer ce prix, car Samba Sarr représente quelque chose pour l’Asc Thiossane, mais aussi pour le football pikinois. Cette décision du Procureur est salutaire. On espère que cette enquête sera diligentée pour que dans les meilleurs délais, la lumière soit faite sur la disparition de Samba Sarr », espère notre interlocuteur.

L’ancien président du club Thiossane de Pikine avait de supposés contentieux avec Augustin Senghor et son équipe, qui voulaient semble-t-il, placer « illégitimement » à sa place, un certain Babacar Guèye, inconnu du landerneau sportif à Pikine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.