Dialogue politique inclusif : la majorité présidentielle et l’opposition ont enfin un point d’accord…

0

La majorité présidentielle, par la voix d’un de ses représentants aux concertations sur le dialogue politique, dit ne pas être opposée à la mise en place d’une commission cellulaire devant être dirigée par une une personnalité neutre pour piloter ce processus. « La majorité a affiché toute sa disponibilité à travailler, à discuter’’ de « toutes les questions qui seront à l’ordre du jour (…)’’ de ce dialogue politique, a avancé Cheikh Sarr, à l’issue d’une réunion de concertation tenue ce jeudi à la Direction générale des élections (DGE). 

Concernant la personnalité ou la commission qui devrait diriger le dialogue, « nous sommes d’accord », a-t-il déclaré à l’issue de cette rencontre à laquelle ont pris part des représentants du camp présidentiel, des non-alignés et de la société civile, à raison de cinq plénipotentiaires par pôle politique.  

Les partis politiques regroupés au sein du Front de résistance nationale (FRN) ont en revanche boycotté ce rendez-vous, exigeant au préalable la mise en place d’une commission cellulaire indépendante et l’engagement solennel du chef de l’Etat à appliquer les conclusions du dialogue. 

« Nous avons choisi pour le moment de laisser à l’opposition et aux non-alignés le choix de faire des propositions parce que en réalité ce n’est pas quelque chose qui nous gêne », a fait savoir Cheikh Sarr. « Ce qui est important, c’est que cette personne puisse être un facilitateur qui soit en mesure de coordonner les activités que nous ferons dans le cadre de cette concertation-là », a-t-il indiqué à l’APS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.