Diouf Sarr pris en flagrant délit…Il envoie à Zig deux respirateurs non fonctionnels

0

Livraison de matériel médical non fonctionnel à l’hôpital régional de Ziguinchor : Qui Abdoulaye Diouf Sarr veut narguer ?

A quel jeu se livre le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr ? Voilà un homme qui veut paraître plus blanc que la neige. Après que la sonnette d’alerte a été tirée par le Pr Moussa Seydi, Chef du Service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann qui, grâce à son professionnalisme salué par l’ensemble de la population sénégalaise, sur la situation de l’hôpital régional de Ziguinchor, ce dernier s’est vu attirer les foudres d’Aloyse Wally Diouf, directeur de cabinet du ministre.

Aloyse Wally Diouf faisant montre d’une réaction épidermique, agissant très certainement sous les ordres de son patron le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, a cru bon s’en prendre au Pr Seydi comme pour lui apprendre à bien tenir sa langue et que certaines vérités ne sont bonnes qu’à se tenir autour d’un cercle loin du public. C’est-à-dire loin des oreilles indiscrètes des contribuables qui n’ont rien à savoir que les hôpitaux au Sénégal sont sous équipés.

Or, cela relève du secret de polichinelle que les structures sanitaires au Sénégal sont dans un état d’indigence lamentable. Le dire ou ne pas le dire, cela tous les Sénégalais le savent. De la même manière qu’ils savent, si aujourd’hui ils bénéficient de soins adéquats à travers les structures sanitaires, ils ne le doivent que grâce au courage et à la compétence des membres du personnel de santé.

Affront à la région médicale de Ziguinchor

Entre la sortie de son directeur de cabinet qui a cherché à noyer le poisson et la promptitude avec laquelle, le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr s’est manifesté pour faire livrer deux appareils respirateurs à l’hôpital régional de Ziguinchor, cela relève d’une grosse performance qui traduit le mépris qu’affichent nos autorités vis-à-vis des populations. Il faut le dire, si le Pr Seydi n’avait pas livré son constat suivi de la réaction très maladroite de son directeur de cabinet, jamais le ministre de la Santé ne se serait empressé de livrer à l’hôpital régional de Ziguinchor, deux appareils respirateurs.

Justement, c’est parce qu’il a voulu parer au plus pressé et en voulant jouer au rôle du « médecin après la mort » que le ministre Abdoulaye Diouf Sarr s’est lui aussi distingué par une maladresse, en livrant deux appareils respirateurs à l’hôpital régional de Ziguinchor sans accessoires. Du jamais vu !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.