Direct – Accueil Spectaculaire De Serigne Moustapha SY À Tivaouane

0
Serigne Moustapha SY

Le Gamou (ou Gàmmu) est un grand pèlerinage annuel à l’occasion du Mawlid – commémoration de la naissance de Mahomet – qui a lieu dans différentes villes du Sénégal, principalement à Tivaouane, depuis 1902, grâce à El Hadji Malick SY et, à sa mort en 1922, par ses différents successeurs. La plus importante fête commémorative religieuse des tidjanes1, le Gamou est également célébré par la communauté mouride, à Touba et dans les autres foyers religieux, tels que Médina Baye, le quartier religieux de Kaolack.

En termes d’affluence, le Gamou draine énormément de monde au Sénégal, c’est le premier événement religieux du Sénégal, en ce sens qu’il est célébré un peu partout, suivi du Magal de Touba.

Le terme vient du wolof gàmmu3. Étymologiquement, il désigne la célébration de la naissance d’un enfant ou de l’arrivée au monde d’un nouveau membre d’une société4. Par extension, le terme peut aussi s’appliquer à de grands rassemblements religieux pour d’autres occasions.

À l’origine gàmmu etait geumo ( fermons les yeux en wolof) c’était une fête profane wolof au cours de laquelle toutes les lumières étaient éteintes et qu’au milieu de la nuit, dans le noir absolu, tout homme pouvait avoir une relation sexuelle avec n’importe quelle femme à sa portée. D’ailleurs une chanson wolof l’illustre : Gui gàmmu kou si niaaw de, kou si rafet maleu diour si sama biir. Apres le terme gàmmu avait evolué et etait utilisé chez les wolofs pour dire fête. En 1902 El Hadji Malick Sy dit Maodo (le patriarche, surnom à lui donné par Abdoulaye Niasse, un autre saint de la tidjaniya, parmi ses contemporains) lui donne pour la première fois une dimension religieuse et spirituel. Il en a fait un élément central de son apostolat, en faveur de la vulgarisation de l’islam et en résistance aux autorités coloniales françaises. Il entreprend ainsi de donner au Gamou de Tivaouane des dimensions sociales, mystiques, culturelles, scientifiques, géostratégiques et économiques.

Toutes les fêtes musulmanes de Sénégambie, telles que Tabaski, Gamou, Korité, Weri Kor, etc. sont fériées au Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.