Du jamais vu: La présidence tente de soudoyer certains médias !

0

Le référendum du 20 mars prochain comporte des zones d’ombre qui ne laissent aucun sénégalais indifférent. En effet après le discours du chef de l’Etat, une voix autorisée de la présidence de la République n’a trouvé rien de mieux à faire que d’inviter une partie de la presse à une titraille moins caustique. (…).Du jamais vu.
La liberté de la presse constitue un enjeu majeur de la démocratie sénégalaise, car sous toutes ses formes et conformément à l’article 8 de notre loi fondamentale, la presse est l’un des principaux moyens d’expression, de diffusion des idées et des informations. Et le droit inaliénable du public à l’information n’est pas du tout négociable. Si une voix autorisée de la présidence de la République se permet de soudoyer une partie de la presse pour esquiver des Unes acerbes sur le discours du chef de l’Etat, il y a à proprement parler de quoi s’inquiéter pour la démocratie sénégalaise. Pourtant c’est ce qui s’est bien passé. Ceci démontre encore une fois que ce référendum comporte bien des zones d’ombre qu’il urge d’élucider à tout point de vue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.