En instance de divorce : M. F. partage 4 vidéos pornos de son épouse

0
En instance de divorce : M. F. partage 4 vidéos pornos de son épouse
Pourtant, M. F. a vécu avec son épouse une belle idylle au cours de laquelle la dame filmait ses parties intimes en se masturbant. Puis, elle envoyait les vidéos à son époux établi à Kolda.
 
Mais suite à un différend, ces deux amoureux ne parlent plus le même langage. Ainsi, le couple a entamé  une procédure de divorce.
 
Mais contre toute attente, le mari de la dame B. S., domiciliée à Cambérène, a divulgué quatre vidéos intimes de sa dulcinée. M. F. a envoyé les images obscènes au cousin de la victime sous prétexte que son épouse est de mœurs légères.
 
Après avoir reçu la sextape de sa cousine, l’artisan M. S. a transmis les vidéos intimes à son ami K. S. Ce tailleur, domicilié à Guédiawaye a également partagé les images obscènes avec son collègue B. T. Ainsi, le trio a fait chanter la victime pour coucher avec elle.
 
La dame en instance de divorce est tombée des nues, quand le tailleur B. T. a menacé de publier sa sextape. Ce maître-chanteur a envoyé une des vidéos obscènes à la victime pour la contraindre de coucher avec lui dans un hôtel situé à Cambérène.
 
Ne sachant plus à quel saint se vouer, la dame traumatisée a débarqué dans les locaux du commissariat de l’Unité 15 des Parcelles-Assainies.
 
Accueillie et consolée par le chef de service, elle a raconté le film de son calvaire avant de déposer une plainte sur la table du commissaire Khouma.
 
Sur recommandation des enquêteurs, B. S., âgée de 36 ans, a fixé un rendez-vous à son maître-chanteur B. T. Ainsi, les limiers ont mis en place un dispositif de surveillance au niveau de l’hôtel.
 
Espérant sans doute qu’il va passer de bons moments avec sa proie, le maître-chanteur a loué une chambre. Mais il a été surpris dans cette pièce avec la dame mariée avant d’être menotté.
 
Selon des sources de Seneweb, la police de l’Unité 15 des Parcelles-Assainies a interpellé, également, M. S. et K. S. qui avaient transféré les vidéos intimes de la plaignante. 
 
Ainsi, le trio a été placé en garde à vue pour collecte illicite de données à caractère personnel et chantage sexuel.
 
Le mari de la victime en cavale
 
Ayant eu écho de l’arrestation des trois mis en cause, M. F. qui avait fait fuiter la sextape de son épouse, a pris la fuite. Ainsi l’homme en instance de divorce est introuvable jusqu’à ce jour.
 
Mais les deux tailleurs mariés et l’artisan célibataire ont été présentés au procureur ce lundi matin, d’après des sources de Seneweb proches du parquet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.