Entraide judiciaire : Les Sénégalais de France seront extradés dans 15 jours si…

0

Un projet de loi a été déposé à l’Assemblée nationale française autorisant l’approbation de la convention d’entraide judiciaire en matière pénale et de la convention d’extradition entre la France et le Sénégal.

Un projet de loi (n° 213) autorisant l’approbation de la convention d’entraide judiciaire en matière pénale et de la convention d’extradition entre le gouvernement de la République française et le gouvernement de la République du Sénégal a été présenté en Conseil des ministres et déposé à l’Assemblée nationale française le 24 août 2022.

Signées le 7 septembre 2021 à Paris, ces deux conventions visent à établir une coopération plus efficace entre les deux Etats en vue de lutter contre la criminalité organisée transfrontalière et l’impunité.

Il est prévu dans ce texte l’entraide judiciaire pour lutter contre la criminalité transnationales “en facilitant la transmission des demandes entre les parties”, mais aussi de “se livrer réciproquement les personnes qui, se trouvant sur le territoire de l’une d’elles, sont poursuivies pour une infraction pénale ou recherchées aux fins d’exécuter une peine privative de liberté, prononcée par les autorités judiciaires de l’autre partie à la suite d’une infraction pénale.”

D’après L’OBS, un délai de 15 jours est fixé pour l’extradition des criminels transfrontaliers.

Pour certains, cette loi vise les personnes impliquées dans l’affaire des membres de « Force spéciale ».

Est principalement visé : Akhenaton crayonné comme un farouche opposant du régime de Macky et le principale cerveau de « Force spéciale ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.