Fake News sur Ousmane Sonko et Tullow Oil : Les révélations de la journaliste Michelle Madsen

0

Michelle Madsen, la journaliste de BBC a mené l’enquête et les investigations pour en savoir plus sur cette rocambolesque Fake News qui a secoué le Sénégal à la veille des élections présidentielles.

Ils voulaient tous savoir si j’avais écrit un article intitulé : « Les défis de l’exploitation des ressources naturelles en Afrique », paru sur un obscur site d’information ghanéen, Modern Ghana, le 9 janvier 2019.

L’article a accusé le candidat de l’opposition Ousmane Sonko d’avoir accepté un pot-de-vin d’une compagnie pétrolière européenne et a été écrit par « Michelle Damsen ».

C’était à quelques semaines de l’élection présidentielle sénégalaise et M. Sonko était l’un des principaux adversaires du Président Macky Sall. (…) Je savais cependant que je n’avais pas écrit l’article de Modern Ghana et j’ai dit la même chose à tous les journalistes qui m’ont contacté. Mais j’ai été ébranlé par certains détails dans les reportages publiés au Sénégal et par la rapidité avec laquelle l’histoire a été liée à moi. (…) Tullow Oil et M. Sonko ont nié toutes les allégations et ces documents se sont rapidement révélés être des contrefaçons (…).

La tempête médiatique a duré moins de 48 heures. Je voulais savoir qui était « Michelle Damsen » et comment le faux article s’était propagé comme une traînée de poudre à travers le Sénégal. J’ai contacté le chef de «Modern Ghana», Bright Owusu, qui a dit que l’article était apparu sur la page d’opinion du site Web. Owusu a déclaré que l’auteur de l’article, un homme avec un accent africain, avait même proposé de payer de l’argent pour sa publications. Avec les métadonnées des courriels envoyés par l’auteur à Owusu et le numéro de téléphone, j’ai travaillé avec un programmeur et enquêteur numérique chez Reckon Digital, pour l’identifier. Le numéro a été retracé aux Etats Unis et était enregistré au nom de «Baba Aidara ».

J’ai été choqué – Baba Aidara est un journaliste sénégalais vivant aux États-Unis et un adversaire du gouvernement sénégalais. Il se trouve également qu’il est l’un de mes meilleurs contacts.J’ai parlé à Aidara, qui a nié que l’histoire vienne de lui. Il a dit qu’il pensait avoir été piraté et il soupçonnait le gouvernement sénégalais. Les journalistes à qui j’ai parlé au Sénégal ont déclaré qu’il y avait eu une « guerre des fausses nouvelles » dans la perspective des élections de 2019, avec des intox venant de toutes parts.

Mais beaucoup ont dit qu’ils soupçonnaient que l’histoire provienne de l’équipe de campagne du Président Sall, qui comprenait un groupe de travail sur les communications dirigé par un certain nombre d’experts en communications numériques qui avaient déjà travaillé sur des campagnes présidentielles.J’ai essayé de parler à l’équipe de campagne de M. Sall et au porte-parole de son parti, l’APR, mais personne ne voulait me donner d’interview ou répondre à mes questions.J’ai cependant réussi à obtenir un entretien avec M. Sonko, qui a déclaré qu’il n’avait jamais reçu d’argent de Tullow Oil et que le gouvernement s’était « donné pour mission de le discréditer efficacement ».

Le programmeur m’a dit qu’il était possible que le téléphone d’Aidara ait pu être piraté.Un an plus tard, je ne sais toujours pas qui est « Michelle Damsen », peut-être que je ne le saurais jamais. Il convient de garder à l’esprit que la prochaine fois que « Michelle Damsen » prendra le clavier, l’histoire et son impact pourraient avoir une portée beaucoup plus large ».

Traduction lue sur Libération Online
Ndlr : l’article intégral a été publié en anglais sur le site de la BBC ce 14 juin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.