Fesses seins sexe le tatouage sur les parties intimes rapporte gros

0

Très ancien et très à la mode, le tatouage fait le bonheur de nombreuses personnes en quête d’esthétisme. Une pratique qui a atteint les parties intimes malgré les risques qu’encourent les adeptes.

Lil Wayne, rappeur américain très célèbre aussi bien pour sa musique que pour l’esthétisme de son corps, a des sosies en Côte d’Ivoire.

Le Lil Wayne ivoirien, de son vrai nom Ayalla, nous l’avons rencontré mercredi dernier au marché de Belleville à Treichville.

Les tatouages qu’il a sur la peau sont impressionnants.

Son corps est une véritable œuvre d’art.

  • Sur son dos, on aperçoit un tigre.
  • Un python a été reproduit sur son bras gauche.
  • Au bras droit, il a inscrit le prénom de sa mère, Jeannes.
  • Un lion présente ses crocs sur sa poitrine.
  • Et, des flammes jaillissent sur ses jambes.

Au fait, le jeune homme constitue en lui-même un modèle (mannequin) pour sa clientèle car il est tatoueur. Une astuce toute trouvée pour montrer aux potentiels candidats qu’il maîtrise son art. Le tatouage consiste en l’introduction de pigments et de colorants dans la peau afin d’obtenir un dessin permanent ou temporaire sur le corps. Cette pratique connaît un regain de popularité depuis quelques années, principalement auprès des jeunes.

Elle est généralement utilisée pour des camouflages, la séduction, l’identification ou constitue un mode d’expression. «Tous ces tatouages que vous voyez expriment mon désir d’aller aux Etats-Unis. Je fais de la musique, le rap. Ces marques représentent mon identité, la façon dont je vis les choses», confesse-t-il.

N’Zi Yao Philipe dit Cheney, tatoueur au marché Cocovico à Angré 8ème tranche, énumère les différents types de schémas prisés et leurs emplacements. Selon lui, il existe deux genres : les temporaires et les permanents qui restent à vie. Il indique qu’on peut les faire en dégradé, avec des tracés ou par remplissage. «Les plus en vogue chez les hommes sont les portraits, les initiales, les tatoo (tatouage en Anglais) lombaires de couleur, les designs indiens, les jokers.

Les filles adorent les tatouages sensuels, le tatouage vaginal, ceux des fessiers, les dessins sur les seins, sur les hanches, en un mot sur les parties intimes et sensibles».

Pour en savoir davantage sur l’imposition de signes sur les parties intimes, une rencontre avec Saly et Noura au Plateau-Dokui, deux stripteaseuses chez qui nous conduit N’Zi, étanche notre soif de savoir. «Les tatouages que nous avons sur les fesses, les seins, les reins et les cuisses nous permettent d’amasser beaucoup d’argent lors de nos différentes prestations dans le cadre de notre métier», explique Noura, la vingtaine révolue. Elle indique qu’à la vue des images, des clients les gratifient de nombreux billets de banque.

Si cet art est mal vu par des conservateurs, il est apprécié par de nombreuses personnes «open minded». «Je me tatoue parce que j’aime cela mais aussi parce que mon mari adore quand je le fais. C’est à la vue de l’étoile que je me suis fait tatouer au cou qu’il m’a approchée et a demandé mon numéro de téléphone. Nous nous sommes mariés il y a huit ans et tout se passe bien», relate Natalie, une cliente venue se faire apposer un nouveau signe sur le corps.

«Vous savez, chaque dessin a un sens. Je connais l’ex-chef de sécurité du commandant Wattao, Petit Major (PM). Il est amputé d’une jambe et l’autre a été gravement endommagée à la suite d’une explosion de grenade. Après ce drame, il a demandé qu’on lui colle sur la peau des images lui rappelant la douleur qu’il a ressentie lors de l’explosion», révèle Landry Yabré, de passage au moment de notre entretien avec Cheney.

Silvana, par contre, qui accompagne son petit ami, soutient que ce dernier est venu «gâter son corps». Elle estime qu’aucun critère de beauté n’exige cela. Et déplore les risques encourus par les clients.
Cheney reconnaît les dangers.

«Les tatoueurs sont très exposés au Vih/sida malgré les mesures de protection. Il y a souvent des ratés, comme se faire piquer par une aiguille. Rares sont les tatoueurs qui font régulièrement leurs tests de dépistage. Ils sont dans l’ignorance», déplore-t-il.

Aussi, la présence de métaux toxiques dans l’encre utilisée et les risques d’allergies ont poussé les dermatologues français, en janvier dernier, à publier un communiqué sur les problèmes de peau liés au tatouage. Le Syndicat national des dermatologues-vénérologues (Sndv) demande que les usagers soient très vigilants sur la procédure. Qu’ils posent des questions aux professionnels avant de franchir le pas. Concernant les tatouages permanents, le Sndv met en garde contre les métaux toxiques contenus dans les encres, comme l’aluminium, le cobalt ou encore le fer et le mercure, qui peuvent s’avérer cancérigènes.

De plus, les pigments qui composent ces encres sont à l’origine de nombreuses maladies de peau telles que l’eczéma, la sarcoïdose ou certaines dermatoses. Pour les dessins temporaires, ils conseillent le henné (pour une durée maximale d’un mois) s’il n’est pas couplé avec des substances toxiques.

Mais, des tatoueurs ivoiriens ne l’entendent pas de cette oreille. «Nous ne courons pas de risques. Nous sommes des professionnels, donc nous savons comment prendre nos précautions», se défendent Jacky et Ayalla à Treichville.

Rianata, couverte de tatouages, a une gamme de produits pour rassurer ses clients. «Ce n’est pas douloureux. A ceux qui ont peur, on a le Zilicaïne et l’Emla qui calment la douleur. J’utilise la cicatrile pour effacer les traces des plaies», soutient-elle.

Jacques donne la fourchette des prix des prestations faites à la machine à tatouer. «Les prix varient entre 5.000 FCFA pour les tout-petits tatoo et atteignent les 350. 000 FCFA voire plus pour les plus grands et les parties sensibles», indique-t-il.

Comme quoi, le tatouage nourrit son homme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.