Focus sur l’échiquier politique national: Le tollé soulevé par le référendum éclipse Karim Wade

0

Depuis que le chef de l’Etat a agité le scrutin référendaire, on ne parle plus de Karim Wade. Même ses propres souteneurs n’échappent à cette remarque. Le fils de Wade serait-il étranger à l’avis  rendu par le Conseil Constitutionnel ?

Après le discours du chef de l’Etat relatif à l’avis rendu par le Conseil Constitutionnel, un tollé généralisé s’est emparé  de l’arène politique nationale. En effet tous les segments de la vie nationale se sont mis à épiloguer sur les tenants et les aboutissants du scrutin référendaire prévu pour le 20 mars 2016.Mais le constat le plus partagé est que cette échéance du Oui et du Non aura complètement éclipsé Karim Wade. On ne parle presque plus de lui. Aussi bien ses propres souteneurs que du coté du pouvoir, c’est le mutisme total sur ce fils de l’ancien chef de l’Etat, maître Abdoulaye Wade. Serait-il étranger à l’avis rendu par la haute juridiction constitutionnelle ?  A l’évidence, il ne serait pas superflu de faire un lien entre le septennat du président Sall et sa candidature rondement orchestrée. Aujourd’hui, on a  tout comme l’impression que Macky a contourné Karim et son camp qui comptaient sur 2017 pour  le faire partir. Donc l’avis qui aura permis au chef de l’Etat de terminer son septennat  peut être qualifié de hautement politique bien que récusé !

Aliou Top pour sunugal24.NET

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.