Front-de-terre: Un dealer pris dans les filets de la Dic avec plus de 4 Kg de chanvre indien

0

Les hommes du Commissaire Ibrahima Diop de la Division des Investigations Criminelles (Dic) ont réussi un joli de filet. Dans la nuit du jeudi à vendredi dernier, ils ont alpagué un individu répondant au nom de B. Seck. Ce repris de justice, a été perdu par un appel anonyme faisant état d’un intense trafic de drogue dans la zone du Front-de-terre. Sans désemparer, les limiers de la Dic ont investi ce quartier sis dans la commune de Grand-Yoff. Au cours de cette opération inopinée, le sieur B. Seck a été tout simplement cravaté. La perquisition effectuée à son domicile a permis la découverte de quelque 4,125kg de chanvre indien soigneusement dissimulée dans un sac.

Bousculé de questions, le mis en cause a indexé son oncle comme étant le propriétaire de cette substance prohibée. Dans la foulée, ce dernier a été interpellé. Mais, il a  balayé d’un revers de la main, les accusations portées à son encontre. Soumis à nouveau au feu roulant des policiers-enquêteurs, B. Seck a fait volte-face.

A l’interrogatoire de confrontation, il a  disculpé son oncle, avec qui, il n’était pas en odeur de sainteté. Et ce, à cause de ses activités délictuelles. L’oncle qui l’a échappé belle, a été libéré, après avoir passé plusieurs tours d’horloge entre les mains de la police. Son neveu n’a pas  eu cette chance. Pour les besoins de l’enquête, il a été écroué. Au terme de son délai légal de garde-à-vue, B. Seck  a été déféré au parquet du Procureur. Il est poursuivi pour les faits de détention et de trafic de chanvre indien.

Au vu de la gravité des faits qui lui sont reprochés, il risque d’être jugé au niveau de la Chambre criminelle. Son fournisseur qui est activement recherché, court toujours. La Dic qui s’est lancée à ses trousses, a juré de lui mettre la main dessus.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.