Grosse révélation de Baba Tandian qui mouille Diop Iseg : « J’ai lui ai proposé de reconnaître la grossesse et d’épouser la fille »

0

Le président de Saint-Louis basket club, Baba Tandian, envisage une porte de sortie pour Mamadou Diop, PDG du groupe Iseg, placé sous mandat de dépôt, ce jeudi, pour les délits de « pédophilie, détournement de mineure et corruption de mineure ». Dans une intervention, l’ancien président de la Fédération sénégalaise de basket (Fdb) dit avoir proposé une solution « simple et efficace » à son « ami » : la reconnaissance de la grossesse et le mariage avec la jeune Dieyna Baldé. Par ailleurs, il supplie la famille de retirer la plainte contre le directeur de l’Iseg.

« Nous, nous ne sommes pas des juges. On ne peut pas juger »

« Hier, jeudi, nous étions à la Cave de la Justice. J’ai longtemps parlé avec Mamadou Diop, DG de l’Iseg. Si la fille a maintenu ses accusations, cela veut dire peut-être que la fille a raison. Nous, nous ne sommes pas des juges. On ne peut pas juger. Nous étions chez lui pour trouver une solution. Nous, on a proposé à Diop Iseg la solution de reconnaître la grossesse.
Une fois cette étape franchie, il pourra s’occuper de ses affaires », a-t-il souligné, rappelant par ailleurs que la loi islamique interdit fortement le mariage pendant la grossesse.

« J’ai parlé avec Me Clédor Ciré Ly, l’avocat de Mlle Dieyna Baldé. Me Clédor Ciré Ly m’a confirmé et a accepté que si jamais Diop Iseg accepte de reconnaître la grossesse, la famille serait prête à lever sa plainte. Et même mieux, Me Clédor Ciré Ly m’a proposé de venir dans son cabinet pour rencontrer la famille. Je voulais demander à Diop s’il me permet de rencontrer la famille, mais malheureusement, il était 17 heures et il a été déjà déféré », précise le patron de l’Imprimerie Tandian.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.