Groupe consultatif: Amadou Ba déclare le coût global et justifie la présence de Macky Sall

0


Finalement, le coût global du Plan d’Actions Prioritaires au groupe consultatif de Paris, dans le cadre du financement de la phase 2 du Plan Sénégal Émergent, a été arrêté 9 685,6 milliards FCFA, soit 16,8 milliards de dollars US. Voici le discours du ministre des Finances Amadou Ba présent à Paris avec le président Macky Sall.

« Il me plaît à l’entame de mon propos de saluer la coopération privilégiée que le Sénégal entretient avec la Communauté des Partenaires techniques et financiers. Je voudrais, à ce titre, vous témoigner de notre reconnaissance pour le dynamisme et la grande qualité de cet accompagnement en faveur du Plan Sénégal Emergent, au grand bénéfice du peuple sénégalais.

Si le PSE, a vu le jour c’est grâce à la Vision éclairée de Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République, et s’il est célébré aujourd’hui, c’est grâce à sa volonté politique soutenue.

Sa présence à ce Groupe consultatif du Sénégal à vos côtés donne, s’il en était besoin, des raisons de croire en l’avenir de notre cher pays. Pour la première fois dans l’histoire du Sénégal, un Président de la République assiste aux différents Groupes consultatifs organisés sous son magistère.

La démarche participative et inclusive a été un des fondamentaux ayant marqué l’élaboration, puis la mise en œuvre du Programme d’Actions Prioritaires 2014-2018 du Plan Sénégal Emergent (PSE).

Mesdames, Messieurs, Chers partenaires

Le coût global du Plan d’Actions Prioritaires était arrêté à 9 685,6 milliards FCFA, soit 16,8 milliards de dollars US. Le financement attendu des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) était évalué à 1 853 milliards de FCFA, soit 3,2 milliards de dollars US.

Au soir du 24 février 2014, la communauté des partenaires techniques et financiers avait exprimé sa grande confiance en notre pays, en annonçant qu’elle allait mettre à notre disposition 3 729 milliards de FCFA, soit 6,5 milliards de dollars US couvrant à 201% le gap de financement du volet public du PAP.
A l’heure du bilan de la mobilisation effective de ce montant sur une période de 5 ans, votre engagement a été bien au-delà de nos attentes avec un financement total de 6 606 milliards de FCFA réparties en 173 conventions signées, soit un taux de concrétisation des engagements financiers de 177%. Ces chiffres éloquents traduisent la grande célérité avec laquelle ces financements ont été mobilisés.

Chers partenaires techniques et financiers,

Vous méritez amplement nos remerciements et notre gratitude pour votre confiance en la gouvernance du Président Macky SALL, pour votre soutien constant au peuple sénégalais et en son Gouvernement.

A la rupture qu’a constitué son mode de gouvernance sobre et vertueuse, vous avez répondu par une rupture marquée dans la mobilisation des ressources, pour un accompagnement diligent du développement économique et social du Sénégal.

Cette confiance, Mesdames, Messieurs a permis à notre pays de faire des réalisations appréciables. La consolidation de cette confiance exigeait d’abord d’asseoir ensemble les outils et indicateurs de mesure, à partir d’une situation de référence convenue. C’est vous dire que l’émergence n’est pas chez nous un slogan, mais plutôt un processus dont nous sommes très soucieux de la progression.

Excellence Monsieur le Président de la République
Mesdames, Messieurs les partenaires techniques et financiers

Le coût global du Plan d’Actions Prioritaires 2019 – 2023 est estimé à 14 098 milliards de FCFA, soit 24,5 milliards dollars US. Le financement acquis, d’un montant de 9 414 milliards, provient de l’État pour 4 248 milliards et 5 166 milliards pour les PTF. Le gap à rechercher est de 4 684 milliards dont 1 834 FCFA du secteur privé. Aussi, ce qui est attendu des PTF comme appui financier des PTF s’élève à 2 850 milliards de FCFA, soit 5 milliards de dollars des Etats Unis.

Le PAP ne renferme pas seulement des projets. Son Excellence M. Macky SALL en tant que champion réformateur, nous a instruit d’élaborer un programme de réformes qui permettra de libérer le potentiel de croissance. Ces réformes visent notamment à renforcer la mobilisation de ressources intérieures, développer le capital humain, mettre en place une administration moderne, efficace et efficiente.

Chers partenaires

Notre espoir est grand, espoir de voir vos engagements de promesses couvrir ce montant pour le bien-être des populations sénégalaises.

Merci de votre aimable attention »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.