Groupe Walfadjri : La guerre de succession du Mollah feu Sidy L. Niasse serait enclenchée

0

Le futur PDG du groupe Walf fait déjà polémique. Le fils du défunt PDG, Sidy Lamine, a voulu prendre les rênes, mais c’est une affaire qui va trouver son épilogue ce Mercredi car une réunion est prévue pour certainement redéfinir les tâches.

Deux semaines seulement après le décès du Président directeur général (PDG) du Groupe Walfadjri, ses héritiers se disputent déjà l’empire. Selon Le Témoin qui donne l’information, un des enfants de Sidy Lamine Niasse s’est présenté dans les locaux de Walfadjri, à bord de la voiture de son défunt père s’autoproclamant Pdg du Groupe.

Un autre membre de la famille, qui veut y voir clair sur l’argent du défunt, s’interroge sur les motifs du blocage des comptes bancaires du Groupe Walf. Mais le journal croit savoir que le pouvoir tire les ficelles de cette guerre entre héritiers. Des pontes du régime commencent à instrumentaliser et à diviser les fils héritiers pour contrôler le Groupe Walf, indique la même source.

Et, pendant ce temps, les travailleurs se retrouvent désemparés. Une réunion est convoquée cet après-midi pour rassurer le personnel. A noter qu’Ahmed Khalifa Niasse, frère du défunt a annoncé une plainte contre des membres de la famille du défunt Pdg de Walf. Aussi une partie des héritiers dont deux enfants et une veuve ont-il entamé une procédure d’urgence pour la désignation d’un séquestre par le Tribunal.

A peine deux semaines après le décès de Sidy Lamine Niasse, la bataille pour sa succession a démarré. Selon «Le Témoin» des pontes de la République commencent à diviser et instrumentaliser les héritiers du défunt pour pouvoir contrôler le Groupe Wal Fadjri. Un des enfants de Sidy Lamine Niasse, rapporte le journal, s’est même présenté dans les locaux de Walf à bord de la voiture de son défunt père comme s’il était proclamé PDG du groupe.

Mieux, informe la même source, un autre membre de la famille s’interroge aussi sur les motifs de blocage des comptes bancaires du Groupe Walf pour lequel certains cadres auraient été reçus en audience par une haute autorité de l’Etat.

Pendant ce temps, renseigne «Le Témoin», journalistes et techniciens déplorent le fait qu’aucune réunion n’a été convoquée par la famille, ne serait-ce que pour rassurer les travailleurs, soucieux de préserver l’image de l’entreprise et sa ligne éditoriale dans la pérennité.

Selon e.media qui donne l’info, cette réunion tant attendue est finalement convoquée, ce mercredi, 18 décembre dans, l’après-midi. Laquelle devrait tranquilliser le personnel désemparé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.