Guédiawaye : Le conseil de ville réhabilite le patrimoine culturel local

0

Hier, mercredi 30 septembre 2020, le Conseil de Ville de Guédiawaye s’est réuni en session ordinaire. Une session, “prévue par l’Article 87 de la loi N° 2013 – 10 du 28 décembre 2013 portant CGCT ‘le conseil municipal délibère sur les budgets et comptes administratifs qui sont annuellement présentés par le maire’…” Une rencontre lors de laquelle il a été délibéré sur la revalorisation du patrimoine ville.

Satisfaction

Nous Félicitons à tous les conseillers de Ville de Guédiawaye à l’unanimité. Ils ont plébiscité le Compte Administratif 2019 et la délibération sur la revalorisation du patrimoine ville. Merci au maire de Guédiawaye Monsieur Aliou Sall pour ces grandes mesures novatrices pour le développement de notre ville. L’histoire retiendra que le Mercredi 30 Septembre 2020, vous avez dignement rempli votre rôle. Malgré les prédictions alarmistes des oiseaux de mauvais augure, vous avez accompli avec honnêteté, honneur et élégance votre mission. Nous décernons une mention spéciale au Maire Aliou Sall pour sa quête permanente de solutions innovantes“, a réagi, à cet effet, Pape Fall responsable APR à Guédiawaye.

En effet, le Conseil municipal de Guédiawaye s’est prononcé en faveur des propositions de leur maire, Aliou Sall, sur la location des anciens locaux de la Mairie de Guédiawaye et le parrainage des écoles de la ville. Ils sont 63 sur 65 Conseillers municipaux à avoir validé ces décisions de l’édile de la ville.

Aliou Sall…

Nous allons nous retrouver avec un bâtiment et des espaces libérés. Il était important, en tant que maire que je vienne solliciter l’approbation du Conseil municipal pour pouvoir les favoriser à travers la location, donc le bail à travers des partenariats publics-privés. Je dois rappeler que l’article 106 du Code des collectivités territoriales me donne en tant que maire toute la prérogative de louer les biens de la Mairie“, a, pour sa part expliqué Aliou Sall.

Décision de parrainer…

Il poursuit : “S’agissant de la décision de parrainer certaines écoles à des autorités politiques et leaders religieux, je donne les exemples du Lycée de Pikine qui est dans le territoire de Guédiawaye et qui, désormais va s’appeler Lycée Serigne Bassirou Bara Mbacké, une figure religieuse connue. De même que le Lycée Pikine Est. Il portera désormais le nom de feu Mame Abdou Aziz Sy Dabakh. Le CEM Joseph Félix Corréa /B portera le nom de Abbé Jacques Seck, fervent ambassadeur du dialogue islamo-chrétien“.

Et pas que. Car, dira le maire Aliou Sall, “à côté du domicile de Serigne Mansour SY Borom Daradji, il y a le Lycée Banque islamique qui, désormais va porter le nom de Serigne Mansour SY.
Mais il n’y aura pas que les religieux. Des personnalités politiques aussi ont été honorées. Dans ce cadre, le CEM de Darou Salam va porter le nom du président Macky Sall. Le Professeur Iba Der Thiam a été choisi comme étant le parrain du CEM de la Cité des enseignants…

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.