Guediawaye : un boa crée la panique (images)

1

Après d’énormes efforts fournis, les sapeurs renoncent à la traque au serpent. Avant de partir, ils demandent aux habitants de continuer à surveiller les parages et de les alerter en cas de réapparition du reptile.

Cependant, un maître coranique de la cité réaffirme la présence de la bête dans les recoins du bâtiment et justifie ses propos par les cris lugubres par intermittence du reptile.

«Voilà deux ans que nous vivons cette situation de psychose de serpent dans la cité. Le reptile a dû sortir en douce et pendant la nuit des champs et autres jardins aux cultures irriguées qui bordent le quartier, pour aller s’installer dans le bâtiment, qui est occupé par des voisins. L’on entend très souvent des cris sinistres ressemblant à ceux d’un boa dans un des recoins de la maison. Les sapeurs ont fouillé et brûlé des pneus, sans rien trouver. Mais le reptile est bien là. Espérons qu’il sera localisé et délogé avant qu’il ne fasse des victimes au sein des populations», fait remarquer le maître coranique du coin. En attendant, la peur gagne toujours les habitants.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.