Haro sur la série « Maitresse d’un homme marié » : Rien d’autre qu’une «p0rn0graphie verbale »

0

La série « Maitresse d’un homme marié » fait l’objet d’attaques et menaces de censure venant des religieux comme ceux de l’ONG Jamra ainsi que la Ligue Sénégalaise contre le tabac (LISTAB). Ces deux entités ont une mission d’alerte et de veille de la société. Ils se disent plus que jamais déterminés à faire face pour une censure de cette série. Quelques producteurs, réalisateurs sénégalais et religieux joints par iGFM militent également dans ce sens.

Joint au téléphone, le secrétaire exécutif l’ONG Jamra, Mame Mactar Gueye lance un appel pressant pour faire face aux usurpateurs et pourfendeurs de cette série.

« Je voudrai préciser que l’Ong Jamra n’a nullement l’intention de s’ériger en tant que gendarme de la conscience de qui que se soit. D’ailleurs, ce sont les sénégalais qui comme tout le monde le sait sont des gens assez mûrs donc qui ne l’accepteront pas. Notre préoccupation, ce n’est pas les adultes, mais plutôt la frange la plus fragile de la société à savoir la jeunesse. Et personne n’a le droit de laisser nos enfants à la merci des dérives audiovisuelles qui finiront à la longue par leur inculquer des comportements déviants tels que les agressions sexuelles.

Personne n’a le droit de laisser nos enfants à la merci de ces producteurs de télé qui ne sont soucieux que de leur profit financier. Ce n’est pas la première fois que Jamra s’insurge contre de telle production. Au mois d’aout dernier, il y avait une chaine privée qui, à une heure de grande écoute, diffusait une série scandaleuse intitulée ‘’Confession érotique’’. Donc, le nom lui-même est déjà parlant malgré plusieurs interpellations. »

Il ajoute ensuite : « cette chaine a persisté dans son œuvre de destruction morale des enfants, alors nous avons, avec l’autorisation du préfet, organisé une marche le 19 aout 2000 dans les artères de la capitale pour protester. Et cette marche a été suivie d’un dépôt de mémorandum entre les mains du haut conseil de l’audiovisuel à l’époque Pape Babacar Kébé qui se référant à la loi 98-09 qui fixe les objectifs du CNRA avait procédé à l’interdiction pur et simple de cette série.

Donc pour le cas de la série ‘’Maitresse d’un homme marié’’, rien que le titre est scandaleux. Ils sont en train de normaliser le phénomène de la fornication et de l’adultère, et pire encore, dans la série, il y a un passage où une des actrices disait ‘’sama li mako mom kouma nékh lakoy diokh…’’ (Ndlr : mon sexe m’appartient, je le donne à qui je veux), c’est tout simplement de la pornographie verbale et c’est inacceptable pour nos enfants.

Sans compter, naturellement, la promotion de certaines contrevaleurs à l’instar du mensonge. Alors imaginez ces enfants qui sont comme des éponges absorbent tout venant des adultes. Ils finiront par considérer que l’adultère est normal et que le mensonge n’est pas grave.

Alors pour toutes ces raisons, nous nous sommes ligués avec le comité de défense des valeurs morales dirigé par l’honorable Serigne Bassirou Mbacké et qui comporte plusieurs associations pour déposer une plainte et d’ailleurs cette plainte est déjà déposée au bureau du Président du CNRA. Et nous l’avons à l’œil pour voir comment est-ce qu’il va réagir. Alors nous envisageons également une marche de protestation, mais pour l’instant nous le gardons en stand-by», a déclaré M. Mactar Guèye.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.