Hommes véreux, dépités, rancuniers, affairistes… BBY jette le discrédit sur TAS, Sonko, Abdoul Mbaye et Mamadou L. Diallo

0

Pape Mahawa Diouf et ses camarades étaient en conférence de presse ce mercredi, à la permanence de l’Alliance Pour la République (APR). La jeune équipe de communication de la coalition « Benno Bokk Yaakaar » a tenu à répondre sévèrement aux leaders de l’opposition sénégalaise qui étaient aussi face à la presse hier mardi. Pour Khafor Touré et Cie, Abdoul Mbaye, Mamadou Lamine Diallo, Thierno Alassane Sall et Ousmane Sonko sont tout simplement animés par un vœu de déstabiliser le régime de Macky Sall.

« Face aux retrouvailles de l’essentiel des forces vives de la nation grâce au dialogue national pour construire de nouveaux consensus porteurs de progrès, de prospérité et de stabilité pour notre pays, des segments de l’opposition et une bande d’activistes s’évertuent à vouloir jeter le discrédit sur l’Etat, la République et ses institutions, au travers d’un grotesque tissu de contrevérités, destinées à manipuler l’opinion et à jeter l’opprobre sur l’image et la réputation de notre pays », a lancé le coordonnateur de la cellule de communication de la coalition présidentielle.

Pour Pape Mahawa Diouf, « Abdoul Mbaye est juste un homme d’affaires véreux avec de multiples dossiers au tribunal, dissimulateur, falsificateur de documents. Mamadou Lamine Diallo lui, un affairiste notoirement connu. Thierno Alassane Sall, plus que jamais dépité de son éviction du gouvernement, rancunier et chantre émérite du double discours. Un homme capable de tout défendre et son contraire. Ousmane Sonko, consultant de Tullow-Oil, protégé d’un célèbre entremetteur. »

Pour conclure, leur face à face avec les journalistes, les membres de « Benno Bokk Yaakaar » soulignent que « le Président Macky Sall garant de l’intégrité et de la concorde nationale poursuivra ses efforts pour fédérer les forces vives autour de la poursuite de l’édification d’un Sénégal de paix et de prospérité. »

De même, lisant leur déclaration M. Diouf dira « Notre pays ne sera pas un terreau de malédiction et rien ne va distraire le Chef de l’Etat de sa mission de conduite de l’émergence du Sénégal. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.