Idrissa Seck au président Macky Sall: « Un leader ne peut pas être faible… »

Le président de Rewmi, en retraite spirituelle à Touba, a renoué avec son sport favori. Idrissa Seck, ce weekend, a de nouveau attaqué le président Macky Sall à l’étape de Darou Mouhty où il a été reçu par le Khalife… Non sans dénoncer les meurtres et viols des enfants.

La préoccupation du président de Rewmi est de « remettre de l’ordre au Sénégal, dans la gestion de l’Etat. Un leader ne peut pas être faible. Il doit avoir l’autorité pour imposer la sécurité, la discipline, l’hygiène et une justice égale pour tous. Ce sont ces questions qui occuperont l’essentiel de mon programme. Le chef de l’Etat est faible, c’est la première maladie ».

Pour les meurtres, viols et enlèvement des enfants, un fléau des temps modernes au Sénégal, le président du conseil départemental de Thiès soulignera dans Vox Populi que « le Gouvernement  n’assume pas la sécurité des citoyens ».

« La responsabilité première de l’Etat est de garantir la sécurité des personnes et des biens. C’est ça sa fonction première. Ensuite d’assurer la sécurité pour que les faibles soient protégés contre l’arrognce et la violence des forts ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.